L’église Sainte-Thérèse de Boulogne-Billancourt fait partie de la seconde liste publiée le 22 novembre des sites reconnus «  Patrimoine d’intérêt régional » (PIR) par la région Ile-de-France, tout nouveau label créé en 2018 visant à préserver le patrimoine francilien non classé et non inscrit aux Monuments Historiques.
Comme l’indique Julie Faure, conservateur en chef du patrimoine au service Patrimoines et Inventaire de la région : «  l’attribution de ce label aux sites retenus est une reconnaissance de leur intérêt patrimonial au regard de l’histoire de l’Île-de-France. Dans le cas de l’église Sainte-Thérèse, il souligne la qualité de l’architecture et des décors de ce bâtiment des années 30, déjà labellisé Patrimoine du XXème siècle. »

 

L’église Sainte-Thérèse est un témoin unique des arts décoratifs des années trente

 

L’église Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus à Boulogne-Billancourt est un témoin unique des arts décoratifs des « années 30 » et présente d’exceptionnels décors figuratifs polychromes, en particulier de l artiste franco-polonais Jean Lambert-Rucki. Construite à partir de 1925, en briques et béton par l’architecte Charles Bourdery , elle s’élève alors dans un quartier populaire en forte expansion autour des blanchisseries industrielles et des usines automobiles ou aéronautiques.

L’ensemble des vitraux de l’église Sainte-Thérèse
Cr Muriel Bergasa

 

Ce nouveau label vient comme récompenser l’important travail de sauvegarde et de mise en valeur initié en 2018 par le diocèse de Nanterre avec la restauration toute juste achevée des vitraux de la baie sud.  Ces trois vitraux à dalles de verre intitulés Thérèse couronnée, Entrée au Carmel et Histoire d’une âme sont l’œuvre d’Auguste Labouret et de ses élèves André Pierre et Claude Blanchet .

 

Thérèse couronnée
Cr Muriel Bergasa

L’entrée au Carmel
Cr Muriel Bergasa

Histoire d’une âme
Cr Muriel bergasa

Ce chantier d’ampleur, d’un budget total de 466 000 €, a notamment fait l’objet d’une opération de crowdfunding en partenariat avec Fondation du Patrimoine auprès des particuliers et des entreprises . L’ensemble du vitrail désormais menacé, rend urgente sa restauration complète.
Il reste à ce jour près de 170 000 € à financer. Ce financement participatif, toujours en cours, est accessible à l’adresse : www.fondation-patrimoine.org/55851