À partir du 27 juin 2012 le M-A30/Musée des Années Trente de Boulogne-Billancourt ouvre une nouvelle section consacrée à la Mode, en partenariat avec Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris.

Ensemble du soir Jeanne LanvinCrédit : © L. Degrâces et P. Ladet / Galliera / Roger-Viollet

La section Mode et Costume vient ainsi s’ajouter à celles créées depuis 2010 au M-A30 devenu au fil des ans l’un des plus importants musée au monde consacrés à la création artistique entre 1920 et 1950. Cette réalisation a été initiée par le Maire, Pierre-Christophe Baguet et par Isaure de Beauval, Maire-adjointe à la Culture, faisant du M-A30 un musée toujours plus dynamique et plus ouvert aux arts décoratifs.

Après les sections Orfèvrerie (dépôt du musée Bouilhet-Christofle), Design industriel (dépôt du collectionneur Olivier Frénoy) et Art animalier (fonds permanent du M-A30), une nouvelle section Mode ouvre grâce à une fructueuse collaboration avec Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris. Ce partenariat se poursuivra jusqu’à la fin 2013 ; il permettra au M-A30 d’exposer une sélection renouvelée de costumes et d’accessoires provenant des collections de Galliera et sera décliné autour de quatre thématiques qui se succéderont : « les Femmes créatrices de mode » ; « les Années 30 et Jaro Hilbert » ; « Enfants et poupées » ; « le Costume masculin ».

Du 27 juin au 14 octobre 2012 la première thématique évoque les créatrices de mode qui ont connu la célébrité dès les Années 20. Sont présentés une robe du soir et une cape griffées Agnès, une robe du soir des Soeurs Callot, un manteau du soir de Jeanne Lanvin ainsi que des accessoires : chapeaux de Caroline Reboux, Rose Valois et Paulette, sac du soir et éventail de Paquin (maison fondée par Jeanne Beckers), étole de Sonia Delaunay, bijoux d’Elisa Lauth…dans une élégante scénographie de Michel Albertini .

Ces pièces trouvent un écho dans les peintures de Tamara de Lempicka, Bernard Boutet de Monvel, Eugène-Robert Poughéon, Henry de Waroquier, Alfred Courmes et Yves Brayer, ou les sculptures de Chana Orloff, Léon Drivier, Max Blondat ou Hubert Yencesse conservées au MA30.

Ces effets de miroir autorisent pour la première fois de passionnantes confrontations.