La 37ème édition du «  Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt  » a eu lieu le week-end dernier à l’Espace Landowski. Grâce à l’investissement des bénévoles du centre ludique CLUBB, ce prix annuel a déjà récompensé plus de 200 créations, et ainsi permis l’édition de plus de 80 jeux de société.

Un concours qui permet de « Rassembler les gens » autour des jeux

 

Installé au cœur de l’Espace Landowski, les dix concurrents sélectionnés, ont pu faire découvrir leurs créations au Jury mais également aux Boulonnais. Venus en solo, en famille, ou entre amis, le public a pu profiter d’un moment d’échange ludique. Le temps d’une partie, chacun et chacune ont eu l’occasion de découvrir ou redécouvrir le plaisir du jeu. Comme l’explique Jean-François Marchika animateur de la conférence  » le jeu de société : un objet culturel, une œuvre d’art ? « 

« Le jeu est un moment de partage, que l’on pratique naturellement étant enfant, malheureusement certaines personnes perdent de vue ce plaisir. Nous militons pour rassembler les gens, pour qu’ils retrouvent le goût de l’échange.  »

Des participants passionnés par le jeu

Cette année encore, plus de 100 auteurs ont présenté leurs créations. Après de nombreuses étapes de sélection et de nombreux tests de prototypes, une dizaine de jeux a été retenue sur différents critères  : l’originalité, la mécanique, et bien sur le «  fun  ».

Ce concours, contrairement aux autres du milieu, n’exclut aucun type de jeu. Il ne prend pas en compte le potentiel d’édition des créations. Ainsi le concours offre une véritable diversité des supports de jeux.

Alain Patat, l’auteur de Ligne 9, un jeu en bois, nous explique que bien que son jeu ne puisse pas être commercialisé à grande échelle, cet évènement lui permet une visibilité, une reconnaissance dans le milieu, une chance pour son «  bébé pas éditable  ». Ce week-end est également l’occasion pour lui de soumettre au jugement du public son travail, et pourquoi pas de déclencher des coups de cœur et de nouvelles ventes.

 

Parmi les primés de cette édition 2018, Anthony Nouveau, a su se démarquer avec son jeu «  Le déjeuner des canotiers  ». L’objectif de la partie est de réussir à replacer les personnages du célébre tableau de Renoir du même nom. Un jeu d’enquête, basé sur les positionnements logiques des personnages, et d’enchères d’informations. De 3 à 6 joueurs, la partie peut durer jusqu’à une heure.

 

 

 

Les trois autres jeux primés et leurs auteurs, au 37e Concours de Boulogne-Billancourt sont – KUTO de William Liévin- NOMADES de Benoit Turpin et- VERMIN de Julien Griffon

Un évènement qui se veut « bon esprit, organisé autour de passionnés » d’après Thomas Lajeunesse qui a déjà su faire naître des auteurs aujourd’hui reconnus et qui continuera certainement, à en révéler d’autres, tels que Didier Dhorbait avec son Siam.

Ces deux jours d’exposition ont rappelé les bienfaits du jeu de société. Si  plateaux, dès et cartes sont souvent oubliés au fond des placards, ils sont pourtant de formidables instruments de rapprochement entre les personnes et les générations.

Si vous n’avez pas eu la chance de participer à l’évènement, courez découvrir cet univers captivant dans le quartier du Trapèze, où des adhérents passionnés vous communiqueront leur addiction. En semaine ou le week-end, différentes activités (jeux de société, de rôle, échecs) sont proposés.

Pour plus d’informations sur le CLUBB : http://centreludique-bb.fr/

The following two tabs change content below.

Isaure de La Gorce

Derniers articles parIsaure de La Gorce (voir tous)