Tante Mame Patrick Dennis Flammarion

Ce petit bijou vintage écrit en 1955 vient d’être réédité par Flammarion et tl y a gros à parier que comme pour les précédentes éditions en 1994 et 1998  il sera rapidement épuisé . C’est un livre idéal pour les vacances : 400 pages, ça donne deux semaines d’une douce hilarité.
Cette dernière édition s’enrichit d’une préface de Charles Dantzig, qui ne saurait mieux définir Tante Mame qu’en nous disant : « C’est la charmante dingue que l’on voudrait tous avoir dans la famille »
Tante Mame est une femme imprévisible, émancipée dans une époque qui ne l’était pas trop mais où soufflait déjà un vent d’indépendance. Animée d’une douce folie sa vie est régie par un principe intangible : la liberté . Lorsqu’elle recueille son neveu Patrick, jeune orphelin âgé de dix ans ce n’est pas pour l’entretenir dans les convenances :  elle fume, boit  et vit largement au-dessus de ses moyens, mais pour l’associer à une vie faite d’évènements ahurissants, de passions cocasses, d’extravagances et d’humour, lui donnant ainsi une grande liberté d’esprit et une leçon pour la vie : ne jamais céder au découragement .
 Hilarant de la première à la dernière page, Tante Mame est un étincelant témoignage de l’humour anglo-saxon, nourri de dérision, d’ironie, de fougue, et le lecteur gardera pour seule nostalgie de n’avoir pas eu, lui aussi, une Tante Mame dans sa vie.

Roman culte, Tante Mame, dont le personnage a d’ailleurs été inspiré par la propre tante de l’auteur, l’excentrique Marion Tanner, se situe dans la plus grande tradition de la comédie américaine,  et a fait l’objet d’adaptations  au cinéma et au music-hall où ses dialogues loufoques et délirants ont fait merveille.
Tante Mame ne connait pas l’ennui et le lecteur non plus pour les quelques heures que vous passerez en sa compagnie,  dans ce petit bijou de style et d’élégance qui n’a pas pris une ride .
.