C’est officiel : après plusieurs mois de report, de juin à septembre, Vittorio Bacchetta, conseiller délégué à la Démocratie de proximité et aux Conseils de quartier, a présenté au conseil municipal du 7 octobre le nouveau découpage de la ville en six quartiers :

Le nouveau découpage, a expliqué Monsieur Bacchetta, avait notamment pour objectif de faire apparaître un quartier du Centre-Ville, qui sera donc désormais le quartier n°5. On observe que les quartiers 3, 4 et 6 grossissent par rapport à la répartition précédente : le 6 abandonne le centre-ville mais gagne tout l’ex-quartier 7 plus la parcelle qui longe la porte de Saint-Cloud, tandis que le quartier 4 bénéficie du recentrage du quartier 5, et que le quartier 3 s’étend à tout le sud de la ville, île Seguin comprise.

Chacun de ces quartiers est doté d’un conseil de 26 habitants, dont les noms ont également été présentés jeudi soir. Monsieur Bacchetta a précisé qu’il avait reçu 250 candidatures pour seulement 156 postes à pourvoir, et que la sélection s’était faite en tenant compte des critères suivants : représentativité, renouvellement et continuité. Comme leurs prédécesseurs, ces conseillers sont nommés pour deux ans renouvelables.
L’autre objectif, exposé par le maire, Pierre-Christophe Baguet, était de rendre ces quartiers plus lisibles pour la population, et mieux en adéquation, indépendamment d’un découpage administratif calqué sur les cantons, avec leur pratique de la ville et leur propre définition d’un quartier. Monsieur Baguet a précisé que le CESL avait préconisé une réduction à 5 quartiers, tandis que l’exécutif songeait au contraire à passer à 8, compte-tenu du peuplement progressif du quartier Renault. Ce sera donc 6, avec les spécificités suivantes :

  • Le quartier n°1 change de nom, il s’appelle « Parchamp/Albert Kahn ». Ce quartier comporte 15 000 habitants et voit son directoire renouvelé : à Béatrice Belliard (qui conserve les Affaires générales) et Adèle Ba (qui conserve la Sécurité routière) succèdent Ségolène Missoffe (également adjointe aux Affaires sociales) et Béatrice de Villepin (ex-déléguée du quartier 7) ;

    béatrice de villepin

    ségolène missoffe

  • Le quartier n°2 comprend 21 000 habitants et son nom, « Silly/Galliéni », pas plus que son binôme d’élus, ne change pas. Habitants du quartier 2, vous devez toujours vous adresser à Pascal Louap et Sylvia Bondoux ;

    pascal louap

    sylvia bondoux

  • Le quartier n°3 comprend pour le moment 17 000 habitants. Il change de nom, devenant « Billancourt/Rives de Seine » et change d’élus : à Rim Fathallah (désormais adjointe sans délégation) et Raphaël Labrunye (qui reste délégué au logement) succèdent Marie-Laure Godin (jusqu’alors adjointe du précédent quartier 5) et Sylvie Rougnon (auparavant déléguée du précédent quartier 6) ;

    marie-laure godin

    sylvie rougnon

  • Le quartier n°4 ne change pas de binôme, ce sont toujours Léon Sebbag et Céline Sicard qui s’en occupent, mais il change de nom. On parle désormais du quartier « Point du Jour/République » et il abrite 23 000 habitants ;

    céline sicard

    léon sebbag

  • Résultat de la translation du quartier 6 vers le nord, c’est Michel Amar qui conserve la délégation du quartier Centre-Ville, désormais quartier n° 5, avec pour conseillère déléguée Sandy Vétillart, ex-déléguée de l’ancien quartier 5 devenu quartier 4 (il faut suivre !). Le quartier compte 14 000 habitants ;

    sandy vétillart

    michel amar

  • Le quartier n°6 enfin, qui recouvre une bonne partie de l’ancien quartier n°7, reste sous la responsabilité de Marie-France de Rose, avec une nouvelle conseillère déléguée, Isaure de Beauval. Il hérite du nom de l’ancien quartier 7, « Les Princes/Marmottan » et compte 20 000 habitants.

    marie-france de rose

    isaure de beauval