Les 17 et 18 septembre, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine sur le thème du « Voyage du patrimoine », le Conseil général des Hauts-de-Seine propose d’aborder dans ses trois musées le voyage dans le temps et dans l’espace à travers « Les Objets Voyageurs ».
Le public partira à la découverte de la première moto de l’histoire (1868) (Musée de l’Ile-de-France au Domaine de Sceaux) et d’une grande visionneuse de salon pour autochromes (Albert-Kahn, musée et jardins à Boulogne-Billancourt). Les visiteurs pourront également partir à l’assaut du mont Vésuve à travers le Registre de l’ermite du mont Vésuve signé de la main de Chateaubriand lors de son voyage en Italie en 1804 (Maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry).
ALBERT-KAHN, MUSEE ET JARDINS – BOULOGNE-BILLANCOURT
Exposition exceptionnelle de la grande visionneuse de salon pour autochromes dans la salle des plaques
Samedi 17 septembre de 14h à 18h30 et dimanche 18 septembre de 12h à 18h30
Le Conseil général acquiert régulièrement des oeuvres pour enrichir les collections du musée
Albert-Kahn.

Grande visionneuse de salon acquisition récente

En 2011, deux appareils destinés au visionnage individuel des plaques de verre ont ainsi rejoint les collections : une grande visionneuse de salon (mesurant 1,25 m de haut et acceptant desplaques jusqu’au format 21 x 21 cm) et un objet de grande valeur,le Chromodiascope.
Cette visionneuse de luxe a été inventée et brevetée en 1909 par les frères Auguste et Louis Lumière, fils d’Antoine Lumière, le fondateur dela société. Elle est conçue pour admirer en vision directe les plaques
autochromes. Le Chromodiascope du musée Albert-Kahn est installé dans la galerie d’exposition.
La grande visionneuse sera, quant à elle, visible dans la salle des plaques.
Exceptionnellement, la salle dite des plaques (lieu de conservation historique des plaques autochromes), sera ouverte le samedi de 14h à 18h30 et le dimanche de 12h à 18h30. La serre et le jardinet de la maison d’Albert-Kahn seront ouverts le samedi et le dimanche de 11h à 19h.
Exposition – promenade
Samedi 17 et dimanche 18 septembre de 11h à 19h (visite libre)

Les jardins Albert-Kahn

Disséminés dans les jardins,12 panneaux sur chevalets illustrés d’images d’archives racontent la vie d’Albert Kahn,ses projets, son patrimoine et les conditions de voyage des opérateurs. Entre 1909 et 1931, le banquier philanthrope finança de nombreux reportages photographiques dans cinquante pays,pour constituer une bibliothèque d’images fixes et animées. Ces archives, qui contiennent 72.000 plaques autochromes et 170.000 mètres de films, sont un témoignage remarquable de la vie à cette époque.
Visites guidées des jardins et des bâtiments patrimoniaux
Samedi 17 à 14h, 15h, 16h, 17h
et dimanche 18 septembre à 11h30, 13h30, 14h30, 15h30, 16h30, 17h30
Jardins et batiments patrimoniaux du Musée-Jardin Albert-Kahn
Des visites guidées, par les agents du musée et des jardins,présenteront les voyages des opérateurs de prise de vue
d’Albert-Kahn. Ils ont été une douzaine à collaborer avec le banquier pour filmer et photographier le monde. C’est l’occasion de voyager sur les cinq continents à partir des jardins et
bâtiments patrimoniaux empreints de ces aventures à travers le monde.
Projection du film Takon, Voyages au Bénin 1930 – 1996 Samedi 17 et dimanche 18 à 14h30

Takon, Voyage au Bénin 1930

En 1996, le village beninois de Takon revit une fête traditionnelle
grâce aux images tournées en 1930 : un aller-retour patrimonial servi  par des techniques contemporaines
À l’issue de la projection, présentation du projet par Philippe Benoist, opérateur vidéo qui a assuré
les prises de vues.
Crédit : Documentaire, 1996, N&B et Couleur, sonore, 24’. Opérateur
des Archives de la Planète : Frédéric Gadmer, sous la conduite du Père Aupias
Réalisation et prises de vues contemporaines : Philippe Benoist .
Du 9 janvier au 14 mai 1930, Frédéric Gadmer, photographe prolifique et cinématographe pour la collection d’Albert-Kahn, réalisa plus de 1050 autochromes et films lors de son voyage au Bénin (Dahomey) à Abomey, Cotonou, Dassa-Zoumé et Porto-Novo. Cette collection est visible sur les postes Fakir de la galerie d’exposition.