Depuis une semaine déjà, c’est la cohue dans les rues. LES SOLDES !

Allons mesdames, oubliez  vos problèmes et surtout laissez tomber votre mari, et allez-y ! Achetez tout ce dont vous n’avez pas besoin, accompagnée de la bonne copine, celle qui, comme vous, est prête à essayer cette petite jupe noire entre deux rayons, ou qui vous dira franco que « non ce pantalon ne vous va pas ». 

-50%, c'est la folie!

Même les Parisiennes du 16ème sont d’accord pour dire que le boulevard Jean-Jaurès vaut bien mieux que la rue de Passy : on y trouve tout, pour tous les prix et tous les goûts. Mais il faut être prête à sortir les griffes et user de stratagèmes compliqués pour obtenir ce que vous voulez : allez, on a toutes déjà caché cette robe magnifique parmi les vêtements pour enfants (on ne viendra pas vous la piquer ici).Tout de même, ça vous laisse juste le temps de finir votre tour de repérages pour la récupérer ensuite.

Parfois vous n’avez plus assez de liquide. Et là, bonté divine, par ce pur phénomène hasardeux caractéristique de Boulogne, vous tombez nez à nez avec une de vos meilleures amies,  joyeusement prête à vous débourser la somme manquante afin de satisfaire cet achat compulsif, seule solution à une frustration certaine.
Et pouf !, vous repartez faire un tour dans la jungle. Car Zara n’a rien inventé ; ni la queue à la caisse, ni les bousculades, ni les gilets multicolores dépliés dans tous les sens. Zola avait déjà démontré cet engouement incompréhensible des femmes pour les vêtements à la mode, dans son roman Au Bonheur des Dames.
Mais profitez-en, les commerçants restent accueillants pour l’instant.
Et en cas de fatigue, il sera toujours temps de reprendre des forces à la terrasse du Paradis du Fruit pour faire le plein de vitamines.

Et après, hop, terminé. Terminé ? ? ! Mais non, on y retourne samedi prochain ! (c’est la troisième démarque !)

 

PS  : on l’oublie souvent mais les soldes ne sont pas QUE des réductions sur les vêtements&chaussures&sacs à mains. Il est toujours temps de faire les cadeaux de Noël en retard en se dirigeant vers les magasins de décoration d’intérieur ou encore les librairies… !