Samedi 14 mars a eu lieu le premier apéro live de la saison à l’hôtel Marriott de Boulogne.

La chanteuse Alissa Wagner samedi soir

La chanteuse Alissa Wagner samedi soir

C’est la toute nouvelle formation jazz d’Eric Evangelista qui a étrenné la nouvelle formule, pour deux heures d’un sympathique concert ! En quartet (guitare, basse, vent et voix), le groupe a interprété les plus beaux standards, d’Automn leaves à Misty, en passant par Fly me to the moon ou The girl from Ipanema. « Nous avons défini la programmation en fonction du lieu, après avoir échangé avec le Marriott, a expliqué le bassiste Eric Evangelista. Nous sommes tous des professionnels de la musique, parfois venus d’univers très différents, et vous seriez étonnés de ce que l’on joue habituellement ! » Alissa Wagner, la chanteuse, a renchéri : « C’était très agréable de se retrouver sur ce répertoire et de mettre en commun nos perceptions et interprétations ! »

Le groupe avait défini sa programmation en fonction du lieu, cosy et décontracté

Le groupe avait défini sa programmation en fonction du lieu, cosy et décontracté

De fait, pour les spectateurs, ce fut un vrai plaisir d’écouter ces airs familiers, servis par des musiciens très à l’écoute les uns des autres : tous les instruments (précisons que Stephan Drouadaine passait indifféremment du sax ténor à la clarinette ou à la flûte traversière) dialoguaient avec la chanteuse, ménageant à chacun de ces solos qui font le sel d’un set de jazz.
Ponctuellement, les musiciens se sont aventurés hors du répertoire, avec par exemple une reprise de Steevie Wonder.

Au plus près des musiciens, les spectateurs étrennaient la nouvelle formule de l'apéro live

Au plus près des musiciens, les spectateurs étrennaient la nouvelle formule de l’apéro live

Le groupe a profité de la soirée pour enregistrer certaines prestations. « Nous sommes en train de lancer notre formation, et ce premier concert est très prometteur ! »

Misty – Eric Evangelista Group par e-bb

Prochain apéro live le 11 avril, avec la chanteuse Valou.