Dans le cadre de la concertation sur l’aménagement de l’Île Seguin, l’e-bb a demandé à trois élus du conseil municipal de commenter le projet de Jean Nouvel. Premier à nous présenter sa vision des choses, Monsieur Gauthier Mougin, maire-adjoint à l’Urbanisme.

Gauthier Mougin

Qui est-il :

« Élu Conseiller municipal de Boulogne-Billancourt en 1989 sur la liste de Georges GORSE j’ai été réélu en 1995 sur la liste de Jean-Pierre FOURCADE dont le 1ère adjoint était Pierre-Christophe BAGUET. J’ai été pendant 6 ans Maire-Adjoint en charge des bâtiments et des travaux. Depuis 2008, je suis en charge de l’Urbanisme et des grands Travaux. Professionnellement, je suis avocat (à Boulogne-Billancourt depuis 1998) à vocation généraliste avec une dominante de droit immobilier. Marié, une fille de 9 ans. »

Sa vision du projet Nouvel pour l’île Seguin :

« Après la signature, au mois de mars 2009, entre la société d’aménagement, présidée par Pierre-Christophe BAGUET, et les promoteurs, du lancement de la seconde tranche de l’aménagement de la ZAC SEGUIN-RIVES DE SEINE, voici venu le temps de l’aménagement de l’île SEGUIN elle-même.

Certes, sur les 74 hectares de superficie que recouvre le plan d’aménagement de la ZAC (immeuble de la cité du Pont-de-Sèvres + trapèze et dépendances + île Seguin), la superficie de cette dernière (11,5 hectares) est relativement minime mais le symbole est d’importance.

Depuis un siècle, cette île, objet de toutes les attentes et de beaucoup de fantasmes avait été « privatisée » dans le seul but d’y fabriquer des voitures et voici qu’enfin, elle va s’ouvrir aux Boulonnais.

Déjà au mois de Juin dernier, un « jardin en devenir » préfigurant ce que sera le futur parc a été ouvert aux Boulonnais.

Puis c’est la silhouette de l’île Seguin de demain que nous avons découverte au mois de Juillet denier.

Les ATELIERS JEAN NOUVEL missionnés pour imaginer et coordonner cet espace nous ont présenté un projet novateur respectueux de son environnement et novateur dans sa conception.

Ainsi, situé dans une boucle de la Seine, site unique en région parisienne, l’île restera au contact du fleuve dont les rives seront accessibles. Cet élément, qui correspond à une réelle demande des Boulonnais, s’inscrit également dans les préoccupations environnementales de la Ville et de l’aménagement global de la ZAC.

Au-dessus de la Seine se développera un territoire urbain, ouvert sur les coteaux de Meudon accueillant tant le promeneur en quête d’espaces naturels qui pourra découvrir le jardin sous verrière imaginé par Michel DESVIGNE, ou souhaitant se cultiver, que des entreprises de renommée internationale.

Enfin, lieu de culture, de toutes les cultures, musiques, art contemporain ou numérique, l’île Seguin sera l’un des points forts de la Vallée de la Culture.

Pour pouvoir réaliser ce projet ambitieux, il a fallu engager la révision simplifiée du Plan local d’Urbanisme qui ne permet pas actuellement de mettre en œuvre le projet de Jean Nouvel. En effet, l’île SEGUIN, demain, ce sera des points bas, des traverses laissant le regard s’échapper sur les coteaux de Meudon ; des points hauts, des « châteaux » qui permettront à l’île d’être un véritable point d’ancrage pour le regard et d’accueillir les grandes entreprises dont la présence permettra d’équilibrer financièrement l’opération (rappelons que l’abandon du projet précédent n’a rien coûté au contribuable boulonnais, contrairement à ce qui a pu être dit).

Aujourd’hui, s’agissant d’un projet urbain, ni la constructibilité exacte, ni les hauteurs définitives ne sont arrêtées. Certes, l’île sera dense, tout comme peut l’être l’île Saint-Louis, exemple prestigieux s’il en est. Certes, il y aura quelques points hauts, mais construire en hauteur, c’est aussi libérer de la place pour les piétons et permettre de valoriser l’espace public : des commerces, des cinémas nouvelle génération (Pathé y est prêt), un ensemble musical unique en région parisienne, porté par le Conseil Général,…

Le dessin (ou le dessein) de Boulogne-Billancourt et de Jean Nouvel porte en lui le germe d’une île de prestige, écologique et conviviale, de loisir, de culture et de développement économique au cœur de notre nouvelle communauté d’agglomérations Grand Paris Seine Ouest.

Sa silhouette architecturale marquera comme un point d’orgue la fin du développement de la ZAC.
Son achèvement (en 2017) fera de Boulogne-Billancourt une véritable cité-phare de la culture du XXIème siècle, au plus grand bénéfice des Boulonnais.
« 

The following two tabs change content below.
Avatar

steph

Boulonnais depuis bientôt 35 ans, j'y ai fait venir ma femme qui ne quitterait plus la ville pour un empire. Avec elle nous avons déménagé deux fois à BB et donné le jour à deux enfants, eux aussi boulonnais. et nous venons d'y prendre notre retraite. Conseiller de mon quartier depuis 2003, j'essaye de participer le plus possible à la vie de BB. La rencontre avec mes complices de l'e-bb me permet de vous faire bénéficier de tous nos bons plans et de notre passion pour cette ville. Si vous croisez un homme aux cheveux blancs tiré par un chien encore plus blanc, il y a de forte chance pour que ce soit moi.