Mais qui est donc Xavier Kemlin ?

Xavier Kemlin, qui fait la grève de la faim depuis maintenant 9 jours devant le siège de Carrefour, le 2è groupe mondial de distribution… Un fleuron du génie français, qui a ouvert ses magasins partout dans le monde… partout ? non, le marché brésilien vient de lui résister…

Xavier Kemlin, qui a garé sa voiture immatriculée en Suisse devant les bureaux flambant neuf du groupe sur les terrains laissés libres par Renault à Boulogne, avenue Emile Zola. Pourquoi s’infliger un tel supplice, assis sur une chaise, devant l’entrée des bureaux que les cadres supérieurs de l’entreprise contournent désormais en passant par le parking ?

La fatigue aidant, Xavier Kemlin, hier, avait un peu perdu de sa superbe. Il compense par l'humour.

Il dit vouloir la démission du Conseil d’Administration. Se présentant comme un petit actionnaire porteur de millions de parts d’actionnaires minoritaires, il mène un combat commencé en 2005. C’est donc une succession de vieilles querelles que la presse spécialisée appelle « une affaire de Don Quichotte ».

Xavier Kemlin est né dans le sérail de ce qu’il appelle « l’épicerie. » Son arrière-grand-père s’appelait Geoffroy Guichard, épicier de Saint Etienne, fondateur de Casino et du célèbre stade cher aux amateurs de foot. Geoffroy, en développant la chaine de magasins Casino avait inventé pour son personnel des « allocations familiales. » Ce grand patron était contemporain de Félix Potin dont certains points de ventes ont été rachetés en leur temps par Promodes… Promodes, lui-même absorbé par Carrefour etc… Un petit monde, celui des petits épiciers qui deviennent gros.

Xavier Kemlin critique la politique « illisible » menée par Lars Oloffson (le PDG du groupe sur le départ), sous la contrainte du Conseil d’Administration. Il y distingue cependant plus de spéculation hasardeuse et de paris sur l’immobilier que de professionnalisme de l’épicerie et de la distribution. Ces choix avaient déjà eu des conséquences néfastes : après une première alerte dans les années 2000, José Luis Duran, le précédent PDG, avait redressé la barre en rationnalisant l’entreprise tentaculaire. 2008 marque un nouveau bouleversement, avec l’entrée en force au capital du groupe de Blue Capital, qui réunit la société du fonds américain Colony Capital et le groupe LVMH.

Monsieur Kemlin devant le siège de Carrefour, au début de sa grève la semaine dernière

Xavier Kemlin, gréviste de la faim en costume-cravate n’est dépourvu ni d’argent, ni de courage. Cela suffira-t-il à ébranler les administrateurs ? Cela suffira-t-il même à lever la timidité de la presse sur son cas ? On s’étonne du silence des médias sur cette grève de la faim pas comme les autres, une grève de riche contre les politiques du « grand capital. » Mais on sait aussi que ces actionnaires honnis du gréviste sont par ailleurs soit actionnaires de référence de gros journaux, soit gros annonceurs, contribuant aux recettes des medias.

Xavier Kemlin, depuis 6 ans, se fait le défenseur de la majorité silencieuse face à la minorité financière, et notamment du personnel d’après lui spolié et démotivé… De procès en procès, seul contre une armée d’avocats et de conseils, il bataille… Il n’en a encore perdu aucun. Mais faute de résultat, et devant ce qu’il annonce comme l’imminence d’un désastre, il change d’arme et se prive de tout sous le soleil automnal, avec une rare force de caractère et une humeur égale.
Hier, fatigué, il s’est allongé sur le trottoir et, gardant un humour acide, il a écrit « LVMH » sur ses lunettes obturatrices comme en donnent les compagnies d’aviation. « LVMH » dit-il, comme le sigle de « Laissez les Vieux Mourir Heureux dans la gérontocratie parasitaire du CAC 40. » Sous la férocité du trait, on devine aussi un vieil adolescent plein d’humour.

Xavier Kemlin n’est pas le seul à s’infliger une telle peine en ce moment. De l’autre côté de la Seine, les salariés de Lafarge, craignant pour leur emploi, font aussi une grève de la faim, relayée par la presse, celle-ci.
Deux combats bien différents, avec le même, ultime recours : la résistance du corps. Souhaitons, dans les deux cas, que ça se termine bien.

 

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?