crédit photo Jean-Louis Fernandez

crédit photo Jean-Louis Fernandez

Samira était comédienne, elle jouait sur les scènes des plus grands théâtres, au festival d’Avignon et enchaînait les contrats. Puis, du jour au lendemain, plus aucune proposition. L’éclipse.

L’Odeur des planches raconte ce qui peut arriver à chacun de nous, et que nous voulons oublier : perdre son emploi et voir son existence basculer. Le texte est précis et violent, il dit la royauté perdue de l’actrice dans la lumière du théâtre, les mots somptueux des poètes, et à présent l’oubli, l’humiliation, la violence du regard social.

Sandrine Bonnaire incarne cette comédienne avec toute la sensibilité et la grâce qu’on lui connaît. Magnifique comédienne, elle fait de grands écarts, passant de la rage à l’espièglerie, de la colère à la nostalgie et apporte avec pudeur un témoignage qui dépasse le théâtre, celui de la crise d’aujourd‘hui.

Attention : une séance supplémentaire est prévue le dimanche  17 mai à 16 heures

THEATRE DE L’OUEST 1 place Bernard Palissy (face au 87 av J.B Clément)

92100 Boulogne Billancourt

 

Billetterie 01 46 03 60 44