On ne le répètera jamais assez, l’élection municipale est un scrutin de liste. 55 candidats par liste pour Boulogne-Billancourt, précisément. L’e-bb vous en présente quelques uns, par ordre alphabétique.

Brigitte Chauvin, liste d’Isabelle Goïtia

– Est-ce la première fois que vous êtes candidate ?

Brigitte Chauvin

Brigitte Chauvin

J’étais candidate aux précédentes élections municipales à Boulogne-Billancourt, sur une liste d’union de la gauche, avec le PS, les Verts et le PCF.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
Je n’appartiens à aucun parti politique. Je me suis toujours sentie proche des idées du PCF, de la gauche du PS. Je suis aussi une militante syndicale à l’université.
– Pourquoi êtes-vous candidate ?
Je suis candidate pour défendre des valeurs (justice sociale, justice tout court, accès aux soins, à l’éducation, au logement) et aussi pour que les Boulonnais aient une alternative de vote par rapport aux forces politiques qui occupent actuellement le terrain. Il aurait été consternant que de nombreux concitoyens ne puissent pas exprimer leur rejet du système financier mondialisé, et leur espoir d’une autre organisation sociale et politique, qui place « l’humain d’abord. »
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
J’habite à Boulogne-Billancourt depuis une trentaine d’années : j’ai une connaissance de terrain, de nombreuses expériences de représentante de parents d’élèves. Et j’apporte aussi mon expérience d’universitaire qui défend une certaine idée de l’enseignement et de la recherche publics.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
La présence de citoyens vraiment représentatifs de la richesse et de la variété des habitants de notre ville, des jeunes en particulier, concernés par l’action politique, qui ont envie de changer le monde. Ceux-là ne sont pas sur les autres listes…

Jean-Michel Cohen, liste de Pierre-Mathieu Duhamel

– Pourquoi êtes-vous candidat ?

Jean-Michel Cohen

Jean-Michel Cohen

Parce que c’est mon devoir. J’ai été élu pour la première fois en 1995, alors que la ville était en mauvais état, et je me suis impliqué très fort pour la redresser. En 2001, on m’a demandé de rester, et comme j’avais du temps, j’ai accepté d’être adjoint. En 2008, j’ai pensé qu’il fallait apporter une candidature de témoignage : je me doutais que je serais dans l’opposition et je voulais prendre acte de ce qui allait se passer.
Et aujourd’hui, la ville me rappelle 1995 : elle est en mauvais état, sans perspective d’avenir, tenue par la communication et la démagogie.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
J’apporte à ma liste ma crédibilité et ma notoriété. Si nous sommes élus, je pense que l’on me confiera les questions qui relèvent de mon domaine de compétence, liées à la restauration collective, aux enfants et aux personnes âgées.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
La compétence et le sérieux.

Eric Constant, liste de Julien Dufour

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?

Eric Constant

Eric Constant

Je suis effectivement candidat pour la première fois.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
Je suis encarté au Front National depuis 1 an, ayant été séduit par le discours de Marine le Pen.
– Pourquoi êtes-vous candidat ?
Je souhaite, d’une manière générale, à mon niveau, contribuer à un changement de cap politique pour la France. Je désire également qu’une voie différente soit prise concernant la gestion de ma commune.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
J’estime être un candidat engagé, consciencieux, avec parfois de bonnes idées. Je serai attentif à toutes les décisions prises par la mairie en essayant d’y apporter un jugement constructif.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
Notre liste est la seule crédible concernant la non-augmentation (voir à terme, la diminution) des impôts locaux. La seule que je pense être capable de réduire efficacement les frais de fonctionnement internes.

Mamadou Dia, liste de Pierre Gaborit

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?

Mamadou Dia

Mamadou Dia

Non, j’ai déjà été candidat aux municipales de 2008.
– Pourquoi êtes-vous candidat ?
Je veux lutter pour l’intégration de la communauté africaine des anciens travailleurs de Renault. Boulogne-Billancourt doit sa richesse à Renault, entreprise pour laquelle j’ai travaillé quand j’étais étudiant. Après la fermeture des usines boulonnaises, certains ont continué à travailler pour Renault, d’autres sont rentrés au pays, et d’autres ont trouvé autre chose. Mais les travailleurs sont toujours hébergés dans les mêmes foyers, dans des conditions d’insalubrité dont vous n’avez pas idée.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
Sous Fourcade, Pierre Gaborit avait obtenu un terrain pour les travailleurs. Duhamel n’a pas osé mener le projet et l’a suspendu. Et maintenant, Baguet y a construit des bureaux ! J’obtiendrai gain de cause pour eux.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
Tout le monde doit vivre ensemble, notre liste porte cette proximité.

Pierre Dor, liste de Julien Dufour

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?

Pierre Dor

Pierre Dor

Je suis candidat pour la première fois.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
J’appartiens au Front National / Rassemblement Bleu Marine.
– Pourquoi êtes-vous candidat ?
Je suis candidat pour injecter dans notre ville et dans notre vie quotidienne de nouvelles idées, de nouvelles formules, visant à plus d’efficacité et de transparence, cherchant à remettre le citoyen au centre des décisions qui le concernent et le consulter à cet effet.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
En tant que spécialiste de la gestion de l’enseignement supérieur et de la recherche, j’apporte à la liste de Julien Dufour la connaissance et la compréhension de la haute administration et de ses procédures.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
Le principal argument de notre liste concerne la stabilisation des impôts locaux, dont le montant sera revu à la baisse par un contrôle rigoureux des dépenses et une réflexion attentive à tous les moyens permettant d’économiser l’argent des Boulonnais.

Maurice Gille, liste de Pierre Gaborit

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?

Maurice Gille

Maurice Gille

Non, c’est la troisième fois. J’étais candidat aux municipales de 2008, et j’ai également été candidat aux cantonales en 2011
– Avez-vous des engagements dans la ville ?
Je suis conseiller de quartier depuis 2009, et l’un des instigateurs de la fête des Cigales. J’ai par ailleurs été très actif au sein des parents d’élèves de l’école Billancourt, et je suis membre de Point Info écoute Parents, qui vient en aide aux parents en difficulté.
– Pourquoi êtes-vous candidat ?
Parce que j’aime ma ville ! Je veux lui redonner son caractère de village, Boulogne-Billancourt est un ensemble de villages. Au cours de cette campagne, grâce au porte à porte, j’ai vu plein de gens que personne ne voit. Il y a une solitude incroyable dans cette ville. C’est là qu’on fait la différence entre ceux qui nous disent « On ne vous voit qu’une fois tous les six ans ! » et ceux qui nous disent « Au moins, on vous voit une fois tous les six ans. » Quoi qu’il arrive, je recommencerai le porte à porte.
– Qu’apportez-vous à votre liste ?
Je pense lui apporter quelques voix ! (rires)
– Un argument pour voter pour votre liste ?
C’est LA liste citoyenne, celle des candidats de proximité.

Chloé Jaillard, liste de Pierre Gaborit

– Est-ce la première fois que vous êtes candidate ?

Chloé Jaillard

Chloé Jaillard

Non, j’ai déjà été candidate aux cantonales en 2011.
– Pourquoi êtes-vous candidate ?
Je vis à Boulogne-Billancourt depuis toujours, mes grands-parents travaillaient chez Renault. Je suis impliquée depuis longtemps, et pour moi, être candidate aux municipales après les cantonales était une évidence. A mon sens, c’est l’un des intérêts de la liste de Pierre Gaborit, elle met en avant l’implication de longue date, avec un engagement local qui débouche sur l’engagement politique.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
Je compte défendre un certain nombre de thématiques, comme l’accessibilité pour tous – personnes en situation de handicap, enfants, personnes âgées… J’apporterai également une expertise sur le plan financier, puisque je suis diplômée d’une école de commerce et conseil en finances publiques. Nous sommes attendus là-dessus et nous avons du répondant !
– Un argument pour voter pour votre liste ?
C’est la vraie alternance.

Dominique Le Glou, liste d’Isabelle Goïtia

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?

Dominique Le Glou

Dominique Le Glou

C’est la première fois que je suis candidat.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
Je n’appartiens à aucun parti politique mais j’ai toujours été sympathisant du PC et de la gauche de la gauche.
– Pourquoi êtes-vous candidat ?
Je suis candidat à BB pour défendre les valeurs auxquelles je crois, éducation, service public, défense des travailleurs, solidarité et développement du sport pour tous.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
J’apporte du temps, une expérience du monde de la communication, le regard neuf d’un retraité devenu libre de s’exprimer. Une envie de partager. Au conseil municipal j’apporterai un garde fou, un contrepoids à une majorité trop ancrée dans ses convictions et ses certitudes économiques.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
Et puis si vous en avez assez des vieilles barbes votez pour notre liste, la seule conduite par une femme.

Fatma Niati, liste de Pierre-Mathieu Duhamel

– Est-ce la première fois que vous êtes candidate ?

Fatma Niati

Fatma Niati

Oui.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
Non, je suis de la société civile, je suis présidente d’association.
– Pourquoi êtes-vous candidate ?
Parce que j’apprécie Pierre-Mathieu Duhamel, qui est un homme intègre et intelligent, à l’écoute de sa ville.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
Je lui apporte mon dynamisme et la sincérité de mon engagement ! Je m’investirai autant dans mon mandat. J’ai cinq enfants, je suis très concernée par leur avenir et je juge que le maire sortant n’a rien fait pour eux.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
Elle est menée par le candidat qui convient le plus à la ville, et le plus compétent au plan financier.

Georges Tayar, liste de Pierre-Mathieu Duhamel

– Est-ce la première fois que vous êtes candidat ?
Oui.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
J’ai été UMP de loin…
– Pourquoi êtes-vous candidat ?

Georges Tayar

Georges Tayar

Je suis candidat parce que je défends un homme que j’apprécie énormément, et parce que j’aime ma ville. Cela fait 45 ans que je tiens des salons de coiffure à Boulogne, j’ai vu la ville évoluer et, sous Jean-Pierre Fourcade, je l’ai vue éclore.
Je suis commerçant au cœur de la ville et pour moi, depuis six ans, on assiste à un abandon de poste. Alors je veux des élus qui font leur boulot !
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
Je connais toute la ville et j’ai un très bon contact avec les commerçants. Je pense que je peux tenir un rôle fédérateur. Je connais leurs problèmes et leurs attentes, et ils m’ont encouragé à me présenter.
– Un argument pour voter pour votre liste ?
La compétence, c’est au-dessus de tout. Pierre-Mathieu Duhamel est quelqu’un de rare, comme l’a dit Alain Juppé, « Ne laissez pas passer un homme comme ça ! »

Maryse Tripier, liste d’Isabelle Goïtia

– Est-ce la première fois que vous êtes candidate ?

Maryse Tripier

Maryse Tripier

Oui.
– Appartenez-vous à un parti politique ?
Oui, le PCF.
– Pourquoi êtes-vous candidate ?
Parce qu’il fallait une liste citoyenne, large, non inféodée ni au PS, ni aux partis membres du Front de gauche. Cette liste bien ancrée à gauche, il n’y a pas de doutes sur ce point, a laissé aux membres de la liste citoyenne, la définition du programme et des décisions politiques à venir. Par ailleurs je milite à Boulogne depuis plus de dix ans et y habite depuis toujours. C’est une liste de rupture forte avec les pratiques et les choix opérés à Boulogne depuis trop longtemps.
– Qu’apportez-vous à votre liste, qu’apporterez-vous au conseil municipal ?
Je suis sociologue, j’apporte à la liste, à mon niveau, des analyses sur la question de la mixité sociale, le vivre ensemble, je milite contre les ghettos de riches ou de « pauvres » et pour le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales. Si j’étais au conseil municipal, comme tous les membres de cette liste, nous ferions entendre la voix de ceux qui ne sont jamais entendus et nous ferions en sorte de nous opposer à l’actuelle politique de spéculation immobilière, d’améliorer la qualité de la vie à Boulogne et l’accès de tous aux biens communs.
– Donnez-nous un argument pour voter pour votre liste.
Voter pour cette liste, c’est s’opposer à l’orientation gouvernementale actuelle, qui n’est pas remise en cause par la liste PS, et offrir un débouché à ceux qui serait tentés de s’abstenir ou de se tourner, par amertume, vers la droite et l’extrême droite.

A nos lecteurs

Il ne vous aura pas échappé qu’il manque une liste, et nous vous devons une explication.
Nous avons bien sûr interviewé des colistiers de Pierre-Christophe Baguet, qui nous ont répondu, comme tous les autres candidats, avec beaucoup de sincérité, de naturel et de conviction. Seulement, quelques minutes plus tard, ils sont revenus nous voir pour nous demander de ne pas publier l’interview. Le motif ? On leur aurait dit que « [nous] ne [sommes] pas ce que nous semblions être » et, en un mot, que « [nous] ne [sommes] pas dans [leur] camp. »
C’est vrai. L’e-bb n’est d’aucun camp, ou bien de tous les camps. Et nous regrettons profondément cette attitude.

François et Anne-Sophie

The following two tabs change content below.