Ce matin, Florian Philippot, porte-parole du Rassemblement Bleu Marine, Rémi Carillon, secrétaire départemental du FN, et Julien Dufour, candidat investi pour les municipales à Boulogne-Billancourt, inauguraient la permanence des candidats, avenue Edouard Vaillant, en présence d’une centaine de leurs adhérents.

Des candidats ? Oui, car comme ils l’ont expliqué tous trois, le FN essaie d’ouvrir au moins une permanence par département. Pour les Hauts de Seine, c’est donc Boulogne-Billancourt qui a été choisie, de préférence à Nanterre : « Ce n’est pas la préfecture, mais c’est la ville la plus peuplée » a souligné Rémi Carillon. Florian Philippot a renchéri : « C’est un signal de reconquête des grandes villes et des territoires urbains, » où le FN ne remporte pas la même audience qu’en milieu rural. A cet égard, le porte-parole s’est montré très volontaire, annonçant l’objectif de scores à deux chiffres. La permanence devrait donc servir de point de ralliement, de « phare » comme l’a déclaré Julien Dufour, aux quinze listes investies dans le département. Soit cinq fois plus qu’en 2008.
Si la tête de liste le souhaite, le local pourrait par la suite servir à la campagne des élections européennes, pour devenir enfin la permanence départementale du parti.

J. Dufour, F. Philippot et R. Carillon lors de la conférence de presse

J. Dufour, F. Philippot et R. Carillon lors de la conférence de presse

Le Rassemblement Bleu Marine compte faire campagne sur des thèmes locaux et nationaux.
A l’échelle locale, dans le 92, seront prônés l’amélioration des transports existants – y compris les voies du département afin de préserver « ce moyen de liberté extraordinaire qu’est la voiture, » des logements moins nombreux mais plus spacieux, et la possibilité pour les parents de toutes les villes de choisir entre école publique et école privée. Pour ce faire, Julien Dufour et Rémi Carillon comptent sur « ceux qui ont réussi professionnellement leur vie et veulent mettre leurs compétences au service de la ville. » Autrement dit, sur des colistiers issus de la société civile.
Fidèle à ses grands thèmes, le FN portera également un discours sur l’immigration, l’intégration, l’insécurité, la collusion PS/UMP et le retour à une souveraineté nationale.
Les participants ont beaucoup insisté sur l’afflux, depuis quelques mois, d’un public traditionnellement hostile à leurs idées, à commencer par les cadres et les Français de nationalité récente. « Aujourd’hui les gens ont ouvert les yeux, les gens savent » a déclaré Julien Dufour, rappelant qu’il avait réalisé son meilleur score aux législatives dans le sud de la ville.

Les candidats investis dans le 92 partageront la permanence boulonnaise

Les candidats investis dans le 92 partageront la permanence boulonnaise

Lors de la séance de questions, Florian Philippot est revenu sur les deux événements politico-médiatiques de la semaine, avec la verve propre à son parti, raillant « l’UMP-thon » et attaquant violemment François Hollande après la démission de Delphine Batho (« La Finance n’est pas l’ennemie de Hollande, elle est son maître » a-t-il lancé). Monsieur Philippot a souligné que le FN était arrivé au second tour de toutes les élections partielles.
Réagissant à la loi sur Paris-Métropole, Julien Dufour a appelé à « revenir à des fondamentaux beaucoup plus simples : je n’ai pas de doctrine sur le Grand Paris, mais je veux que les envies et les besoins des habitants soient respectés. »
Concernant la perte d’audience du FN dans les villes populaires du département, Florian Philippot et Rémi Carillon ont émis des hypothèses : la présence de la Défense, « symbole du mondialisme, » « l’auto-diabolisation de nos sympathisants, » un chômage et une insécurité moindres, et le faible nombre de communes (36), qui en ferait autant de baronnies inexpugnables, fondées sur le clientélisme. Et Monsieur Philippot de conclure : « Pour le FN, le 92 est une terre de mission. »

NDLR : nous remercions le Rassemblement Bleu Marine pour son invitation et serions heureux de suivre de même la préparation des autres équipes en lice. Faites-nous signe !