Dans le cadre de la campagne municipale, l’e-bb poursuit sa rencontre avec les acteurs quotidiens de la ville. Après les associations de la Campagne Logement, place aux entrepreneurs. Plus de 12 000 entreprises seraient installées en ville, ville qui concentrerait près de 80 000 emplois salariés.

Les entrepreneurs jouent un rôle essentiel dans la vie d’une collectivité. L’e-bb. a donc voulu connaître le sentiment de ces acteurs, à propos des futures élections municipales et leurs attentes par rapport à la prochaine équipe.

Trois d’entre eux ont bien voulu nous répondre. Ils sont implantés depuis peu à Boulogne et appartiennent à des secteurs d’activités différents.

Sylvie Foulquié et Joannick à bord d' ECOPOUCE

Sylvie Foulquié et Joannick à bord d’ ECOPOUCE

SYLVIE FOULQUIÉ dirige ECOPOUCE, que l’e-bb a déjà présenté. Grâce à son entreprise, les Boulonnais peuvent sillonner la ville depuis septembre dernier, pour un prix forfaitaire attractif ; un chauffeur vient les chercher, au volant d’une petite voiture électrique au look très sympathique de « Playmobil, » non polluante et confortable. Et s’ils ont besoin de sortir de Boulogne, pas de problème : Paris, la proche banlieue, Roissy, Orly… il suffit de commander et ECOPOUCE les y emmène…

Ses attentes : que la prochaine équipe municipale continue à s’intéresser aux énergies non polluantes, à développer le nombre de prises électriques dans la ville, à favoriser les économies alternatives.

Virgile Moreau

Virgile Moreau

VIRGILE MOREAU a créé il y a deux ans l’agence boulonnaise de BABYCHOU (actuellement plus de 40 agences en France). Il propose une gamme de services, couvrant de nombreux modes de garde d’enfants de 0 à 12 ans : un dîner, une réunion qui se prolonge, les sorties de crèche et d’école, une garde simple ou partagée, une animation d’anniversaire ou lors d’un mariage (bien pratique pour que les parents puissent continuer à danser en toute quiétude…). Avec bien entendu la garantie d’un remplacement si un intervenant est indisponible… Les animateurs sont sélectionnés à la suite d’entretiens collectifs, de tests de connaissances en rapport avec l’âge des enfants, de mises en situation et de vérification de leurs références. Après l’engagement, un référent technique fait des visites qualité chez les parents pendant la garde ; les animateurs peuvent aussi le contacter, l’accent étant mis sur une dynamique de formation permanente et la nécessité de se ressourcer et de renouveler les activités d’éveil.

Ses attentes : que la prochaine équipe poursuive le travail d’information sur les modes de garde des enfants en continuant à s’impliquer dans l’organisation d’événements tels que le Forum de la petite enfance.

À noter que Babychou recrute. Pour tout renseignement : contacts92boulogne@babychou.com – 09 81 64 11 52 – 06 46 63 14 35 

Thibault Lamarque

Thibault Lamarque

En avril 2011, THIBAULT LAMARQUE a fondé CASTALIE, une entreprise qui propose une alternative aux eaux minérales. L’idée lui en est venue à la terrasse d’un café, où le prix de l’eau pétillante commandée était, écrit-il sur son site, tout aussi salé que son contenu… Il a donné à cette start-up le nom d’une nymphe de la mythologie grecque, dont la fontaine se trouve à Delphes et aurait le pouvoir, si l’on boit son eau, de donner l’inspiration poétique. Je ne sais si CASTALIE de Boulogne a le même pouvoir, mais, à partir de brevets venant du monde hospitalier, de technologies de pointe, et de machines fabriquées en France, l’entreprise offre une eau, moins chère que l’eau minérale, neutre en bouche, plate ou pétillante, d’une grande pureté grâce à des systèmes de microfiltration. On la trouve dans de grandes entreprises et chez des restaurateurs dont, à Boulogne, la Table de Cybèle, La Machine à coudes, ou Les Loges. Elle est servie dans des flacons réutilisables, ce qui a un impact important sur l’environnement.

Ses attentes concernant la prochaine équipe municipale : qu’il y ait une information systématique des entreprises boulonnaises au sujet des appels d’offre municipaux auxquels elles pourraient répondre. En dehors des ses attentes, Thibault Lamarque, en faisant référence au réseau Entreprendre (92) auquel il appartient, a fait des suggestions d’ordre général comme des subventions pour les petites entreprises, l’installation d’accélérateurs d’entreprise dans la ville, soulignant qu’une équipe municipale peut jouer un rôle important dans la dynamique entrepreneuriale de sa ville.