Dès le rez-de-jardin de la mairie, le ton était donné : une clameur s’échappait de l’étage, d’où le maire sortant, Pierre-Christophe Baguet, venait d’annoncer les résultats du second tour dans le bureau n°1 : 60,3 % pour sa liste, 23,09 % pour Pierre-Mathieu Duhamel et 16,6 % pour Pierre Gaborit.

Pierre-Christophe Baguet proclame les résultats

Pierre-Christophe Baguet proclame les résultats

Dans les salons d’honneur, les partisans de Pierre-Christophe Baguet affichent leurs couleurs en foule compacte. Le directeur général de la SAEM est présent, ainsi que des militants UMP, des présidents d’association et des représentants du monde de l’art. Alors que le dépouillement est encore en cours, Pierre-Christophe Baguet se fraie un chemin parmi ses partisans survoltés, se laisse prendre en photo avec un bébé, et atteint finalement la tribune pour inviter le public à se désaltérer en attendant les résultats finaux : « Première nouvelle mesure, on boit ! » lance-t-il.

Ensuite, on guette le tableau d’affichage, qui finit par bloquer à 63 bureaux dépouillés, sur 68. « C’est normal, commente un colistier, le maire va vouloir les annoncer lui-même. » Et de fait, quelques minutes plus tard, Pierre-Christophe Baguet revient et proclame les résultats définitifs :

  • 72 373 inscrits ;
  • 36 749 votants, soit 50,78 % (4 points de moins qu’au premier tour) ;
  • 1 068 votes blancs ;
  • 20 641 voix, soit 57,85 % pour la liste conduite par Pierre-Christophe Baguet ;
  • 9 634 voix, soit 26,72 % pour la liste conduite par Pierre-Mathieu Duhamel ;
  • 5 506 voix, soit 15,43 % pour la liste conduite par Pierre Gaborit.

Le conseil municipal comptera donc 44 élus de la majorité et 11 élus d’opposition, 7 pour Duhamel et 4 pour Gaborit. Au conseil communautaire de GPSO, les 20 sièges boulonnais seront répartis entre 16 pour Baguet, 3 pour Duhamel et 1 pour Gaborit.

Tout ceci devrait être entériné lors du premier conseil municipal – au cours duquel sera procédé à l’élection effective du maire – le vendredi 4 avril à 11h.

Après avoir remercié les Boulonnais et les 400 agents municipaux qui ont assuré la bonne tenue de l’élection, Pierre-Christophe Baguet a tenu à faire passer un message : à part la dénonciation calomnieuse, pour laquelle il a saisi la justice, il est prêt à tout oublier, et appelle à l’union. A transmettre, très clairement, aux élus d’opposition de droite.

Le maire réélu a conclu : « Je serai plus que jamais le maire de tous les Boulonnais. »

Bon courage aux 55 élus !