Lors du conseil municipal du 15 décembre dernier, le maire avait annoncé avec 24h d’avance le vote par le Conseil Général du principe d’un partenariat public-privé (PPP) pour l’aménagement de la pointe aval de l’île Seguin. Celle-ci, d’une surface de 2,5 hectares, a été cédée par la Ville au Conseil Général en 2010 pour un euro symbolique, à charge pour l’instance départementale d’y édifier un pôle musical.

Après quelques hésitations (conservatoire ou non, maintien face au projet Arena 92 ou non), le programme à l’étude comporte : une salle pour la musique non amplifiée de 900 places, une salle pour la musique amplifiée de 5 000 places éventuellement modulable, l’accueil de la Maîtrise des Hauts de Seine et des chœurs de l’Opéra de Paris, et de quoi héberger des formations en résidence. Boutiques et restaurants devraient compléter l’ensemble.
Le Département a voté une participation de 150 millions d’euros à ce projet, qui ne représente donc qu’une partie de l’investissement, dans la logique du PPP.

De gauche à droite : la salle de concert de Rouen - B. Tschumi, la salle de la Philarmonie de Paris - B. Metra et la salle des congrès de Bordeaux - JM. Wilmotte

Les candidatures en lice allient chacune deux architectes avec une boîte de BTP et un ou deux financiers ; les trinômes sont les suivants :

  • Rudy Ricciotti, qui avait dessiné le projet de SMAC pour l’île, annulé par Pierre-Christophe Baguet, et met actuellement en œuvre le nouveau stade Jean Bouin, et Dominique Perrault, déjà en charge de la rénovation des tours du Pont de Sèvres, associés à Vinci avec les Caisse des Dépôts et Consignations et la banque Lloyd’s ;
  • Shigeru Ban, l’architecte du Centre Pompidou de Metz et Bernard Tschumi, qui a réalisé la salle de concert de Rouen, associés à Bouygues et à Sodexo Prestige ;
  • Brigitte Metra, qui travaille avec les ateliers Jean Nouvel sur la salle de concert de la Philharmonie de Paris, et Jean-Michel Wilmotte, qui travaille déjà à un projet d’une double tour mixte au Pont d’Issy à quelques encablures de l’île, associés à GCC, Spie Batignolles et Cofely Ile de France

De gauche à droite, la SMAC - R. Ricciotti, Citylights - D. Perrault et le Centre Pompidou de Metz - S. Ban

Des équipes prestigieuses, donc, pour ce projet que Patrick Devedjian souhaite exceptionnel, fer de lance de sa vallée de la Culture. Les candidats disposent d’un an pour mettre au point leur projet. Le Conseil Général fera connaître son choix en mai 2013, pour un lancement du chantier en mars 2014. On ne sait pas, pour l’instant, si des entités ont fait connaître leur ambition d’exploiter ces salles.