La cupidité, moteur efficace de la Comédie humaine à travers les époques !

Quand les temps sont durs, il faut bien savoir se débrouiller,  semblent dire les « héros » de la pièce d’Eduardo de Filippo « Naples Millionnaire », jouée au TOP  du 21 au 25 novembre. (Durée 2h 15)

Nous sommes en 1942, à Naples.  Ils font  du marché noir,  sous le regard furibard du père qui ne mange pas de ce pain là.

Mais personne ne respecte ce vieux clown triste à qui on demande seulement  de « faire le mort »  sur le lit qui dissimule les marchandises illégales, quand passe le gendarme. Il sera, bien sûr, le seul à être envoyé  en « camps d’internement »,  quand le reste de la famille prospèrera.

A son retour, personne n’écoutera  les récits  de ses malheurs  qu’il tente vainement de faire entendre à une famille repue de luxe,  issu de ses multiples  turpitudes.  Il parviendra  pourtant à  retrouver  une certaine autorité,   guidée par sa conscience et  rétablir  une sorte d’ordre moral.

E de Filippo a écrit cette pièce  tout de suite après la guerre. Le temps n’était plus au cynisme et on ne pouvait pas laisser impunis ceux qui ont renoncé à toutes valeurs morales.

La pièce commence donc comme une comédie italienne très enlevée, souvent  drôle avec quelques longueurs  et s’achève dans ce rappel à la loi et à la vertu, un brin moralisant.

Elle est magnifiquement interprétée dans une mise  en scène très inventive. Ainsi,  le changement de décor, opéré par les comédiens eux-mêmes, pour transformer la pièce sommaire du début, où sèche le linge,  en appartement  au luxe ostentatoire, est  assez époustouflant.

Le public  de la représentation  à laquelle nous avons assisté, composé notamment  de lycéens particulièrement  attentifs,  semble avoir bien perçu l’actualité de cette pièce.

Les exemples de cupidité peuvent être aussi  caricaturaux,  dans des  faits d’actualité  que dans cette comédie d’E de Filippo, mise en scène par Anne Coutureau sur une musique de Nino Rotta, jouée un peu partout dans le monde, transposée au cinéma et à la télévision, mais encore inédite en France.

 

 

THEATRE DE L’OUEST PARISIEN

1 place Bernard Palissy

(face au 87 av J.B Clément)

92100 Boulogne Billancourt

Billetterie 01 46 03 60 44

reservations en ligne www.top-bb.fr

 

 

The following two tabs change content below.
Gilbert Veyret

Gilbert Veyret

Il pensait ne rester que peu de temps à Boulogne-Billancourt. Cela fait plus de 40 ans que ça dure. 5 de ses petits enfants y vivent. Il commence donc vraiment à se sentir Boulonnais et à en connaître les contours ! Mais il aime aussi en sortir (Bordeaux, en arrière plan)