françois kosciusko-morizet

La neige en ville, c’est féérique bien entendu, mais, les glissades aidant, ce peut être aussi comique, voire tragique.

Alors que la neige tombe à gros flocons sur Boulogne Billancourt, il n’est pas inutile de rappeler les recommandations de François Kosciusko-Morizet, maire de Sèvres et vice-président de GPSO en charge de la Voirie et de l’Espace public lors du conseil communautaire du 15 décembre. Si le salage des chaussées est du ressort de la collectivité, en revanche, les trottoirs enneigés doivent être entretenus par les habitants.

Les services communautaires de la viabilité hivernale, a précisé l’élu, salent les trottoirs quand ils le peuvent, notamment aux abords des écoles. Mais si une personne tombe devant chez vous, c’est votre responsabilité civile qui est engagée, que vous soyez propriétaire, locataire ou commerçant.
Insistons bien : les habitants du rez-de-chaussée ne sont pas les seuls concernés, ce doit être l’affaire de tout l’immeuble ! Sans compter qu’on est toujours le piéton de quelqu’un d’autre, cette histoire de déneigement est donc bien l’affaire de tous.

A défaut de sel dégivrant, dont on manque toujours quand on en a besoin, du sel de cuisine fait l’affaire. Le déneigement s’opère en deux temps : soit vous êtes présent au début des précipitations, et alors un bon épandage de sel sur le trottoir devrait suffire, soit, comme ce matin, vous constatez que 4 cm de neige sont tombés durant la nuit. En ce cas, il faut d’abord déblayer le maximum de neige au bord du trottoir, au moyen d’une pelle ou d’un balai, puis saler le trottoir. L’objectif est de le rendre praticable pour un piéton sur environ 1,50 m de large, tout au long de votre façade.
Grâce à vous, il pourra ainsi admirer sans danger la neige tombée sur les toits, les arbres et les parcs…