pierre

 On ne pensait évidemment pas débuter l’année ainsi, par ce massacre abominable.

Peu d’entre nous lisent Charlie Hebdo, ce journal mal élevé aux Unes provocatrices et criardes, caricatures en soi de Unes en apparence plus convenables… Parfois en apparence seulement.

On pouvait trouver les dessins de Cabus, Honoré, Wolinski, Tignous et Charb sur maints autres supports, écouter Bernard Maris sur une grande fréquence le vendredi matin. Leur décalage, leur contrepoint bien pesé, et leur outrance parfois, étaient le corollaire, et même la garantie des pensées raisonnables qui pouvaient d’autant mieux s’exprimer et se positionner.

C’est un peu le sens de ce cri du cœur qui s’est répandu hier, « Je suis Charlie. »
Oui. La démocratie a besoin de trublions, si rien ne dérange, s’il n’y a pas de débat, elle n’est pas.

Cet attentat a visé l’esprit français. A Boulogne-Billancourt comme ailleurs, on s’est rassemblé, en hommage aux victimes, et pour réaffirmer l’attachement de tous aux libertés fondamentales de notre République.

Un témoignage de soutien modeste et fervent, sous des drapeaux en berne

Merci à Pierre C. pour sa contribution dessinée à cet hommage auquel s’associe de grand cœur  l’e-bb, l’e-journal de tous les Boulonnais.

The following two tabs change content below.