Dimanche dernier, les mélomanes ont passé un après-midi de rêve à Notre Dame de Boulogne, au concert d’orgue : Fééries baroques.

Il a fallu plus de 10 ans pour construire ce nouvel orgue… Et ce n’est que depuis fin 2008 qu’on peut l’entendre, remplir la nef d’un murmure polyphonique ou d’éclatantes cascades de notes accentuées de belles basses.

L'écran permet aux auditeurs de suivre les mains de l'organiste

L’écran permet aux auditeurs de suivre les mains de l’organiste

Ce concert, conçu par Didier Seutin, organiste titulaire adjoint des orgues de Notre Dame de Boulogne, illustrait un dialogue entre l’orgue et les cuivres (2 trompettes – Xavier Desrochers et David Lichtenstein – et un trombone – Stéphane Quilbault).
Au programme, des œuvres de Bach, Praetorius, Gabrieli, ou encore Bruhns.
L’audace des musiciens consistait à proposer une version instrumentale d’œuvres conçues pour double chœur, une spécialité baroque désignée sous le terme de polychoralité. On imagine la difficulté qu’il y a à faire chanter plusieurs chœurs à la fois. Poulenc s’y est heurté des siècles plus tard avec sa cantate Figure humaine. Mais, comme l’a souligné Didier Seutin, il était fréquent que l’une des parties pour chœur soit interprétée par des instruments.  L’orgue s’y prête particulièrement, et l’histoire nous apprend que tout postulant à l’orgue de Saint Marc de Venise devait être capable de proposer une transcription pour orgue d’une pièce pour chœur. Ainsi, nos musiciens ont poussé la logique à son terme, en remplaçant motets et chorals par les instruments.

L’église était comble et la foule tournée vers l’orgue, le balcon d’où jouaient les cuivres et l’écran qui montrait le jeu délicat de l’organiste, était comblée.


concert-orgue par e-bb

L’association : « Les amis des nouvelles orgues de Notre dame de Boulogne Billancourt » a programmé un prochain concert le 9 février à 16 H… Nous en reparlerons.

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?