Interdit de stadeQuand l’énergie, la motivation, les résultats, l’amitié, la solidarité, la mobilisation en masse ne permettent pas de trouver une solution, il ne reste plus qu’à renoncer.  La démission de ce bureau sera effective en juin 2012, « par respect pour les joueurs, les familles, les bénévoles ». Donc, plus de stade pour nos gamins et fini l’espoir de voir le premier club amateur de France poursuivre sa belle trajectoire.

Cela dit Noël n’a pas encore eu lieu et les rois mages sont encore loin, peut-être aurons nous un miracle ?

Le 7 janvier, l’ACBB défilera avec l’énergie du désespoir.