Depuis le conseil municipal du mois d’avril, les séances ne sont plus retransmises sur le site de la ville. Motif : la pré-campagne électorale et le risque que certains élus en fassent un outil de propagande, ou bien que les frais de retransmission soient imputés imprévisiblement aux comptes de campagne des uns et des autres l’an prochain.

Or, les Boulonnais avaient pris goût à ces vidéos in extenso qui permettaient de suivre le conseil depuis chez soi, puis d’en consulter les délibérations indexées au gré des intérêts. Au point qu’Agnès Bauche, conseillère municipale indépendante, avait demandé le même traitement pour les conseils communautaires, qui se déroulent à Boulogne mais impliquent 6 autres villes.

Philippe Blanc au sortir du conseil jeudi soir.

Philippe Blanc au sortir du conseil jeudi soir.

Ni une, ni deux, un citoyen boulonnais a décidé de prendre le relais. Philippe Blanc, candidat l’an dernier aux élections législatives, a assuré pour la première fois jeudi soir la retransmission en direct du conseil. La bande est toujours visible sur le site internet créé pour l’occasion, cm.boulbi.fr

« La loi le permet et ce n’est pas très compliqué à mettre en place, » nous a-t-il expliqué au sortir du conseil. Une caméra de poche pour le streaming, une plus élaborée pour l’enregistrement (qu’il est parvenu à installer dans l’enceinte réservée aux élus !), et un portable pour assurer le relais. « C’est un acte citoyen. J’y songeais dès l’arrêt des diffusions. Un incident lors d’une réunion publique à Thiers, où l’on a voulu m’interdire d’enregistrer, m’a conforté dans mon projet. Il n’y a aucune mise en scène de ma part, je diffuse la vidéo sans cut. Et lorsque les retransmissions officielles reprendront, après les élections, je cesserai. »

Une initiative saluée par le maire lui-même à la fin du conseil, et applaudie par la salle.

Rendez-vous en juillet !