Mauvaise nouvelle pour les amateurs de natation, la piscine devrait fermer ses portes pour plusieurs mois, soit à la rentrée prochaine, soit au printemps 2011.

 

La piscine de Boulogne Billancourt

La piscine de Boulogne Billancourt

 Suite à des malfaçons, d’importantes fuites d’eau se sont révélées dans tout le bâtiment un an après son ouverture au public. La Ville a fait jouer l’assurance dommage-ouvrage, donnant lieu à une longue période d’expertise.

Les conclusions sont aujourd’hui sans équivoque, imputant toute la responsabilité du dommage aux concepteurs-constructeurs, si bien que les réparations, estimées pour le moment à 1,5 millions d’euros, ne pèseront pas sur le budget de la Ville.

Cette délibération a fait grincer des dents, la perspective d’une nouvelle fermeture de la piscine ne réjouissant personne. 

Petite consolation apportée par Pascal Louap (adjoint aux Sports) : on devrait profiter de ces travaux pour réaménager les casiers et les vestiaires.
Marc Fusina (@lternance) a demandé quelles solutions alternatives avaient été envisagées pour la durée des travaux, remettant en question au passage le bassin intermédiaire qui lui paraît mal conçu. Il a aussi profité de l’occasion pour revenir sur une requête qui lui tient à cœur : la construction d’une seconde piscine, qui ne serait pas de trop compte-tenu de l’arrivée de nouveaux habitants sur les terrains Renault.
Pascal Louap a défendu le bassin intermédiaire, en expliquant qu’il était beaucoup utilisé pour la gymnastique aquatique. Quant aux solutions alternatives, elles ne sont apparemment pas simples à trouver : le maire a indiqué que l’ACBB cherchait d’ores et déjà des créneaux horaires dans d’autres établissements, en vue de la fermeture de notre piscine, mais le cas des autres associations, des groupes scolaires et des particuliers reste en suspens.

Par ailleurs, la construction d’une seconde piscine ne semble pas à l’ordre du jour. En revanche, le maire a indiqué que les travaux de la piscine Molitor (à la porte d’Auteuil) n’allaient pas tarder à débuter. Il est d’ores et déjà en train de négocier des tarifs pour les groupes scolaires et les clubs boulonnais qui souhaiteraient rallier ce nouvel établissement, dont l’ouverture est escomptée d’ici trois ans.

A suivre donc, mais pour le moment, tout laisse à penser que les usagers, à défaut de pouvoir s’adonner aux joies de la natation, se retrouveront le bec dans l’eau.