Malgré une météo capricieuse, le printemps avance à grands pas. Entre 2 averses on peut profiter des premiers signes de reprise de vie. Les magnolias, les camélias, les crocus et autres cerisiers ne demandent qu’à tout nous montrer ! Pour les jonquilles c’est déjà fait.

Côté travaux aussi, la seconde est passée : il ne reste plus rien du tout de l’ancien espace à l’entrée du musée, des centaines de mètres de barrières sont posées le long de l’ancienne salle de conférence, de la maison d’Albert Kahn ainsi que du laboratoire des Archives de la planète. Ajouté aux travaux du village japonais, c’est finalement presque la moitié du jardin qui est inaccessible, et il n’y a guère plus qu’au fin fond de la forêt vosgienne qu’on peut apprécier un cadre sans barrière de chantier. Peut-être le mettre plus en avant que des gens de passages ne soient pas déçus de ne pas pouvoir profiter de grand chose au final…

Les magnolias vont exploser

Les magnolias vont exploser

Magnolia étoilé

Magnolia étoilé

les jonquilles en pleine forme

les jonquilles en pleine forme

les prémices des cerisiers

les prémices des cerisiers

les cerisiers se préparent

les cerisiers se préparent

les crocus pointent doucement mais surement

les crocus pointent doucement mais surement

on rase tout !

on rase tout !

abattage au fond du parc

abattage au fond du parc

les jonquilles se fraient un chemin

les jonquilles se fraient un chemin

les barrières courent tout du long du jardin

les barrières courent tout du long du jardin

The following two tabs change content below.

François

Boulonnais depuis quelques années, et qui aime découvrir la ville et faire partager ses trouvailles !