Si vous êtes comme moi et que la perspective de vous lever pour remplir le réfrigérateur vous semble pour le moins délicate, notamment les jours off, un remède existe. Faites l’essai, la méthode fonctionne plutôt bien : oubliez Fernande et apprenez ce nouveau refrain, « Quand je pense à Geneviève, je me lève ! »

Allez, debout !

Allez, debout !

Pour la question des courses du week-end et sur les deux marchés (Billancourt et Escudier), mon starter c’est un café aux halles. C’est en immersion, là, au cœur de la vie, avec cette sensation où tout commence et tout finit que je fais un stop pour savourer un café, prendre un shoot de bonne humeur. À ce comptoir l’activité bat son plein. Œillades, drague, diatribes, dialogues, phrases rythmées à l’emporte-pièce et idées plus subtiles, fusent. Militants de tous bords, tontons flingueurs, commerçants en pause, célibataires, fêtards décomposés et familles recomposées, et même quelques personnes qu’on soupçonnerait trop occupées, trouvent ici un alibi de premier ordre pour poser leur cabas. Il faut bien avouer que l’endroit est réconfortant et pas dangereux pour la réputation. Qu’on vous y surprenne accoudé au bar de bonne heure, tombé du lit, ou bien en retard pour les courses, ici on ne sert (et vend ) que du café.

La maison vous donnera aussi un large choix parmi quelques origines rares de thés Matcha, notamment une récolte qui précède la catastrophe japonaise et des cafés hautement sélectionnés et moulus devant vous selon la typologie de votre filtre, pas moins.

"Le corps sans l'amertume"

« Le corps sans l’amertume »

Moka d’Éthiopie, Maragogype, décaféiné sans solvant, Pacamara, Rwanda (la force sans l’acidité).

Enfin, vous savez ce qu’on dit. Derrière une réussite il y a toujours une femme. Ici la réussite, c’est la création d’un lieu incontournable. L’endroit ne vaudrait pas autant sans la personnalité enjouée et le parcours atypique de Geneviève, à l’image de son tout-venant servi au kilomètre, un café 80/20 équilibré « le corps sans l’amertume » tel que le personnage accepte de se définir. D’aucuns savent qu’il est précieux et difficile d’avoir son oreille, rattrapée par la frénésie de certains moments, allez j’ose la faire : « forts de café ». Pour autant, quand Geneviève vous aura repéré et aura mémorisé vos habitudes… alors qu’un seul regard suffira… alors.. alors, dans votre tasse coulera…sans porcelaine, ni Baccara, le nectar des hauts plateaux. Geneviève, pas sur facebook et pourtant déjà culte.


The following two tabs change content below.
Avatar

La Roue Tourne©

Avatar

Derniers articles parLa Roue Tourne© (voir tous)