C’est une petite histoire comme ça : faisant le tour de mes chaussures en cette fin de soldes, j’ai décidé d’en donner une dizaine de paires. Plutôt en bon état, elles demandaient pourtant, pour beaucoup, un bon ressemelage.

Raffi Abrilian en plein travail. Derrière, à demi-caché, Hossein Hamdam.

Raffi Abrilian en plein travail. Derrière, à demi-caché, Hossein Hamdam.

Direction mon cordonnier habituel, Raffi Abrilian, installé depuis treize ans dans une petite échoppe du passage du boulevard Jean Jaurès. Et là, surprise : « C’est pour les donner à l’Armée du Salut  ? Alors je prends la moitié du travail à mon compte » m’annonça-t-il tranquillement.
Je l’ai remercié et viens de repasser les chercher : c’est de la belle ouvrage ! des semelles soigneusement posées, des cuirs et des daims totalement restaurés, des lacets neufs… Raffi y a même ajouté deux tubes de cirage, pour l’entretien ultérieur par les nouveaux propriétaires.

Comme je lui faisais part de ma reconnaissance, il m’a répondu : « C’est bien normal que je participe. Quand certaines paires s’oublient des années sur mes étagères, je les donne aussi. Et quand je vois à l’évidence que j’ai affaire à un client en difficulté qui ne pourra pas remplacer ses chaussures usées, je pratique des décomptes. Il faut savoir s’entraider. »

L'une des chaussures qui sera donnée, entièrement ressemelée par les soins de Raffi.

L’une des chaussures qui sera donnée, entièrement ressemelée par les soins de Raffi.

Ses clients habituels ne sont pas étonnés et couvrent d’éloges Raffi et Hossein, qui à eux deux soignent 200 paires de chaussures par semaine : « Ils proposent un service personnalisé, ils se souviennent de tous leurs clients » souligne celle-ci, tout en saluant la qualité du travail et l’humour des deux acolytes.
Et ils sont donc même prêts à faire de leur mieux pour ceux qui ne seront peut-être jamais leurs clients.

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?