A une semaine du premier tour des élections régionales le 6 décembre, nous avons interviewé Béatrice de Villepin et Jehan Coquebert de Neuville, candidats sur la liste Nous Citoyens.

Les raisons d’une candidature

e-bb : Vous êtes deux anciens élus de Boulogne à figurer sur la liste de Nous Citoyens aux régionales, pourquoi ?

Béatrice de Villepin

Jehan Coquebert de Neuville et Béatrice de Villepin en campagne à Boulogne

Béatrice de Villepin : Jehan Coquebert de Neuville et moi-même sommes en effet d’anciens élus municipaux. Jehan était maire-adjoint au Développement Économique et conseiller communautaire. Il a été le vice-président de Seine Ouest Entreprise et Emploi, et il a fondé le Boulogne Business Club. Quant à moi, j’étais conseillère municipale déléguée au quartier Parchamp-Albert Kahn et à la Solidarité.
Nous avons été découragés par la vie politique municipale qui n’est en fait qu’une simple chambre d’enregistrement.Les initiatives et la réactivité ne sont absolument pas reconnues. Quant aux partis politiques traditionnels, la peur de perdre des postes les encourage surtout à l’inaction et la mauvaise gestion.
Loin de tout cela, Nous Citoyens agit pour l’intérêt général et se donne pour mission de libérer le formidable potentiel des Français ! Adieu la soumission !
Militant depuis longtemps, Jehan Coquebert de Neuville a contribué au programme de Nous Citoyens pour ces élections. Quant à moi, je suis spécialiste des questions sociales.

e-bb : Nous Citoyens est un mouvement récent, quels sont sa ligne et ses objectifs ?
Jehan Coquebert de Neuville : Nous Citoyens est un mouvement d' »Extrême Centre » où figurent beaucoup de gens de la « Société Civile » qui sont dans la vraie vie.
Nous sommes fatigués de voir la vie politique confisquée par des professionnels qui ne font que ça depuis 30 à 40 ans en passant d’un poste à un autre. Ministre/Député/Sénateur/Conseiller Départemental/Régional/Communautaire/Maire.. et qui pratiquent une logique de clan et d’entre soi. Nous souhaitons une alternance politique assurée par la société civile.
Nous Citoyens œuvre à la libération des talents et l’arrêt de la gabegie administrative. Nous prônons par exemple la suppression des départements. La charge publique en Allemagne représente 46 % du PIB, alors qu’en France elle s’élève à 57 % du PIB. Cherchez l’erreur ! !

Le programme de la liste Nous Citoyens

e-bb : La région Ile de France va englober la Métropole du Grand Paris, d’après vous comment articuler ces échelons ?

Béatrice de Villepin

Des candidats issus de la société civile

Jehan Coquebert de Neuville : A terme, il faudra supprimer la Région Ile de France au profit de la Métropole du Grand Paris, plutôt que de faire un nouveau millefeuille de répartition des compétences.
L’économique, l’urbanisme, les transports, la fiscalité… doivent figurer dans les compétences de la MGP. Dès lors, la Région est progressivement vidée de son sens.

e-bb : Quelles sont les trois priorités de votre liste ?
Béatrice de Villepin : Conformément aux compétences actuelles de la Région, nous voulons :

  1. Mettre le paquet sur l’Éducation, l’apprentissage, le soutien aux entreprises et à l’emploi, et l’inclusion des plus vulnérables ;
  2. Mener un programme drastique d’économies, et supprimer les subventions clientélistes et électoralistes ;
  3. Améliorer le réseau de Transport d’Ile de France, tant le matériel que le service.

De plus, notre objectif est de changer les têtes qui confisquent la politique depuis 30 ans. La politique ne doit pas être une pure carrière réservée aux acteurs sociaux et aux fonctionnaires. Nous sommes pour une limite du cumul des mandats, y compris dans le temps : deux mandats au maximum.

e-bb : Vous mettez l’accent sur le territoire agricole de l’Ile de France au travers du concept de rurbanité  : qu’est-ce que c’est ?

élections régionales

Une terre de contrastes divisée en espaces urbains, naturels et agricoles – CR conseil régional

Béatrice de Villepin : Le territoire compte 50 % de terres agricoles. Il s’agit de faire de la région Ile-de-France un pôle d’Excellence agricole au niveau européen. Pour cela, il faut à tout prix simplifier la vie des agriculteurs et innover dans l’agriculture. Nous avons pour projet de remettre en production les terres expropriées par les collectivités locales qui n’en ont rien fait ! et de diviser par trois le nombre de fermetures d’exploitations agricoles.
Enfin, bien sûr, penser que ces terres agricoles sont en relation avec les communautés urbaines de la région. D’où le concept de rurbanité. Nous voulons donner la priorité aux produits agricoles biologiques et bon marché dans la commande publique francilienne, ce qui sera une aide précieuse pour beaucoup de petites exploitations en difficulté et de jeunes agriculteurs.

e-bb : La croissance en Ile de France est de 1,9 % depuis des années : comment avez-vous défini votre objectif de 4 % en 2017 et comment l’atteindre ?

Le siège de Roche, installé à Boulogne

Le siège de Roche, installé à Boulogne

Jehan Coquebert de Neuville : Le grand Ouest peut devenir une « Californie française » si on veut bien combiner l’intelligence, l’esprit d’entreprise, la finance et l’échange…
Le plateau d’Orsay est un formidable campus, réserve de l’intelligence française avec Polytechnique, Centrale, Supelec, l’ENSTA, l’Agro, HEC, la fac d’Orsay…etc. Les start up’s françaises du Numérique et des Biotechnologies sont en pointe.
Nous avons tous les éléments pour booster la croissance de la Région. Les plus grands noms de la Technologie veulent venir chez nous si on ne les assassine pas administrativement et fiscalement : Alcatel, HuaweÏ, Cisco, HP, Microsoft, Sanofi, Ipsen, Roche le prouvent.

e-bb : Quel est votre slogan de campagne ?
Béatrice de Villepin : C’est Libérons les Talents. Parce que l’Ile de France est une surdouée qui s’ignore !

e-bb : Pourquoi aller voter les 6 et 13 décembre ?
Jehan Coquebert de Neuville : Voter c’est être Libre, Ne pas voter, c’est se soumettre.

The following two tabs change content below.