L’Espace Landowski vient d’ accueillir l’opération Carte blanche aux galeries d’art du 28 Février au 8 Mars. Six galeries boulonnaises présentent ainsi une sélection d’artistes dans le grand hall. L’ouverture de ce salon a été également l’occasion pour le maire de Boulogne, Pierre-Christophe Baguet de remettre le prix Carré sur Seine 2020  aux trois lauréats de l’édition 2019.
Le prix créé à l’initiative de l’association Carré sur Seine qui regroupe trois galeries boulonnaises (Exit-art contemporain, galerie Mondapart, Voz galerie) est décerné par un jury d’experts du monde de l’art – représentants d’institutions, de fondations, galeristes, collectionneurs, commissaires d’exposition ou critiques d’art. Au mois de juin, ceux-ci ont examiné les dossiers présentés par plus de 300 artistes de plus de 40 nationalités. La présidence était assurée cette année par Thierry Forien, collectionneur et mécène, membre de l’association des Amis du Palais de Tokyo. Ont participé à ce jury outre les galeristes boulonnaises, Maria Giovanna Gilotta, Florence Provost, Isabelle Lefort et Ivane Thieullent, Eve de Medeiros directrice du salon Ddessin, Marie Taddei, critique d’art et coauteur de l’émission D’art d’art, Alain Dominique Gallizia collectionneur de street art et mécène, Frédéric Lorin, collectionneur et mécène de Fluxus art project, Cécile Dufay, commissaire d’exposition, Sisse de Vaublanc, peintre et organisatrice du salon des Beaux-Arts de Garches et des membres de l’association Carré sur Seine, Marie-Laure Voisard, Maryline Bloch et Catherine Duparc. Les dotations pour les prix (5000 euros par artiste) ont été abondées notamment par la Ville de Boulogne, le fonds de dotation Interconstruction et le fonds de dotation Emerige.

Le prix a récompensé trois lauréats :

Et puis le silence revenait comme le bruit des fleurs
Huile, acrylique et pastel gras sur toile – Alice Grenier-Nebout -130/180

 

Alice Grenier-Nebout*, peintre étonne par sa touche fauve, son dessin souple et virtuose avec des aplats matissiens qui donnent une sensualité à des personnages issus d’un imaginaire luxuriant. Les dieux antiques resurgissent dans une nature transfigurée, l’érotisme de l’étreinte est palpable tout comme la musicalité du corps prêt à danser. C’est une peinture allégorique immédiatement sensible ;

How much can you carry ?
Floriane de Lassée

Floriane de Lassée, photographe parcourt le monde et s’attache à montrer l’humanité dans la série présentée « How much can you carry ? ». Ces personnages portent avec leur fardeau le poids de la vie mais cette charge est transfigurée par leur regard devant l’objectif comme si l’oeil du photographe pouvait recréer la dignité par le sourire de l’être humain ;

Installation 1 Françoise Vanneraud

Installation 2 – Françoise Vanneraud

 

Françoise Vanneraud, plasticienne crée d’impressionnantes installations qui offrent un espace de résonance à la pensée sur des thèmes comme le rapport à la nature ou l’exil. La précision du trait des dessins dialogue avec une photographie retravaillée pour créer un espace reconstruit qui interroge notre rapport au silence de l’immensité d’une nature vierge.
A l’origine,cette idée simple des Rencontres artistiques d’une galeriste boulonnaise, Ivane Thieullent qui a voulu faire se rencontrer les experts du monde de l’art et la jeune création contemporaine a su trouver son public et séduire tant les artistes que les experts comme Caroline Bourgeois, conservatrice de la collection de François Pinault ou Chiara Parisi, directrice du Centre Pompidou-Metz.

Boulogne-Billancourt labellisée ville d’art et d’histoire se positionne désormais avec le prix Carré sur Seine entre autres engagements – n’oublions pas les projets du fonds de dotation Emerige sur l’ile Seguin – comme un acteur incontournable de la scène artistique contemporaine.

*Alice Grenier-Nebout est représentée par la galerie Exit-art contemporain à Boulogne

Carte blanche aux galeries d’art

Espace Landowski
28 avenue André Morizet
92100 Boulogne-Billancourt

Entrée libre de 8h à 21h