Ce jeudi soir, en avant-première des Journées du Patrimoine  avait lieu l’ouverture des jardins du Musée Albert-Kahn  avec  animations lumineuses et sonores pour accompagner les déambulations des personnalités locales et des invités.  L’e-bb était là, parmi les premiers visiteurs.

Des jardins enfin accessibles

Ces jardins sont maintenant  à nouveau accessibles au public, du mardi au dimanche (gratuitement jusqu’à fin septembre, profitez-en !), avec certes des travaux toujours en cours en toile de fond, mais d’agréables nouveautés. Le public pourra y découvrir l’illumination discrète de certaines parties des jardins (450 projecteurs disséminés), tant pour des visites nocturnes que pour les fins d’après-midi d’hiver où le soleil est du genre couche-tôt. De plus les chemins ont été stabilisés pour permettre une meilleure accessibilité.

Les maisons japonaises refaites à neuf

Les maisons japonaises refaites à neuf             F.Vallérie-Chastel 

L’héritage d’Albert Kahn

 

 

Patrick Devedjian a parcouru les jardins, avec les différents acteurs des travaux, et a prononcé un discours d’ouverture rappelant le message pacifiste d’Albert Kahn : rapprocher les peuples en se comprenant mutuellement. Le Président du Conseil Départemental considère les Hauts-de Seine comme les héritiers du banquier philanthrope, tant par l’accueil au siècle dernier de populations immigrées, que par la réussite de leurs intégrations. Cet héritage ne devant pas être vu comme un prestige mais comme un devoir à accomplir.

Pierre-Christophe Baguet et Patrick Devedjan

Pierre-Christophe Baguet et Patrick Devedjan                                   F.Vallérie-Chastel

Pierre-Christophe Baguet a ensuite félicité Patrick Devedjian  pour son action en faveur de  la culture à Boulogne-Billancourt. Selon les propres mots de Monsieur le Maire » La  culture est un peu délaissée ces derniers temps  dans notre ville  mais le Président des Hauts-de- Seine est la bonne fée culturelle de la ville, avec un premier coup de baguette magique pour la Seine Musicale, un deuxième avec le musée Albert Kahn, dans l’attente du troisième ! Le message voulu par l’architecte Kengo Kuma avec ce musée,  a précisé l’édile :  une façade brutale, pour montrer que la civilisation moderne est dure, féroce, puis en entrant dans le musée trouver la zénitude, pour enfin accéder à la plénitude dans les jardins. »

Les choristes interprétant Furusato sur le pont rouge

Les choristes interprétant Furusato sur le pont rouge             F.Vallérie-Chastel

Concert dans le jardin français

Concert dans le jardin français                                                     F.Vallérie-Chastel

 

Parcours en lumière et en musique

 

Tout au long de la soirée la Maîtrise des Hauts de Seine / Unikanti, accompagnée à l’orgue, au piano et à la harpe, à proposé un répertoire de musiques variées pour accompagner les visiteurs dans leur promenade, le tout avec une mise en scène discrète, parfois même intimiste, mais très vivante en parfaite harmonie avec les lieux, et surtout parfaitement exécuté musicalement. Quel plaisir  d’entendre Fauré,  Ravel,  Debussy, dans ces jardins si poétiques,  en pleine ville !

 

visiteurs nocturnes

Visiteurs nocturnes                                    F.Vallérie-Chastel

 

Une nouvelle saison culturelle sera ensuite proposée à partir du mois d’octobre .

Pour plus d’informations pratiques, voici le site du musée – jardin : http://albert-kahn.hauts-de-seine.fr/
Pour retrouver les 30 000 autochromes mis en ligne, suivez ce lien : http://collections.albert-kahn.hauts-de-seine.fr/

The following two tabs change content below.
Avatar

François

Boulonnais depuis quelques années, et qui aime découvrir la ville et faire partager ses trouvailles !