La décision du Conseil d’État rendue début octobre annule le référé qui suspendait les travaux d’extension de Roland Garros sur les serres d’Auteuil. Agnès Popelin, présidente de Paris Nature Environnement, réagit.

Hier le Conseil d’État a autorisé la Fédération Française de Tennis à reprendre les travaux de destruction du jardin des Serres d’Auteuil. Il a statué en appel de l’ordonnance de référé (1) sur la suspension des travaux de destruction et de dénaturation du jardin des Serres d’Auteuil qu’il a annulé ; ceci pour satisfaire les besoins d’extension du tournoi de tennis des internationaux de France qui durent 15 jours par an.

Roland Garros

Extension de Roland Garros/serres d’Auteuil doc. FFT

Roland Garros, l’interprétation du conseil d’État

Le Conseil d’État a considéré, sans nuance, que le tribunal administratif de Paris a commis une grossière erreur de droit. Il estime en effet que :

  • Transformer un hectare du Jardin botanique en stade de tennis, boutiques et bureaux ne dénaturerait pas le site et ne nécessiterait pas de déclassement préalable. Seule compterait l’emprise du projet au regard de la totalité du Bois de Boulogne et non son impact sur les caractéristiques du site.
  • L’hectare de pelouse qui doit être aménagé dans le stade actuel de Roland Garros, compenserait parfaitement la destruction d’un hectare de jardin botanique dédié à l’acclimatation d’arbres et arbustes et de serres de conservation d’espèces végétales rares ou en voie de disparition.
roland garros

35m de haut, 4,5 m de circonférence condamné par le tennis – CR A. Bauche

Les associations de protection de l’environnement et du patrimoine, France Paris Nature Environnement, les Vieilles Maisons Françaises, la SPEEF et SOS Paris, sont scandalisées par cette décision teintée de politique par laquelle l’intérêt privé de la Fédération Française de Tennis (FFT) passe avant l’intérêt public d’un jardin botanique, conservatoire d’espèces florales rares, protégé au titre de l’environnement et du patrimoine et ouvert toute l’année au public.

La candidature de Paris aux JO 2024 décrédibilisée

Elles rappellent que ce passage en force, en opposition avec la société civile (80 000 signatures de la pétition Sauvons Les serres d’Auteuil) et de certaines personnalités politiques (comme Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie), décrédibilise Paris dans sa candidature pour les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif de cette dernière étant de « prouver que le sport est porteur de valeurs profondes et durables, dans des domaines aussi divers que l’éducation, l’environnement, la santé, la cohésion sociale ou le bien-être ».

Les associations, engagées depuis longtemps sur cette affaire, continuent leur combat devant le tribunal administratif de Paris qui d’ici décembre jugera sur le fond la légalité des deux permis de construire et d’étendre le stade Roland Garros et attendent le résultat du recours des héritiers Formigé devant le tribunal de grande instance de Paris.

Actu de dernière minute :

Ces photos prises ce 4 octobre 2016 l’attestent. La FFT n’a pas attendu longtemps pour entamer les travaux de destruction des serres chaudes et abattre les arbustes et arbres du Jardin botanique situés sur l’emplacement du futur court de 4 900 places. Ce court qui accueillera les matches organisés la première semaine du tournoi sera inutilisable par temps de pluie, n’étant pas doté d’un toit. Il est destiné à remplacer le légendaire court N°1, voué à la démolition pour laisser place au parvis enherbé proposé en compensation des espaces plantés du jardin botanique promis à la terre battue.

Roland Garros

Dès ce matin, les machines se sont remises en marche. Arbres abattus et serres détruites ce mardi 4 octobre.

Garros

(1) Les associations de protection de l’environnement et du patrimoine, FNE IDF (France Nature Environnement Ile-de-France), SOS Paris, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) et les VMF (Vieilles Maisons Françaises) avaient en effet obtenu, le 24 mars dernier, du Tribunal administratif l’ordonnance de suspension des travaux du stade Roland Garros dans le  jardin botanique des Serres d’Auteuil (au cœur du site classé du Bois de Boulogne).

Agnès Popelin
Administratrice France Nature Environnement (FNE) et FNE IDF
Présidente Paris Nature Environnement

The following two tabs change content below.
lecteur invité
Associatifs, professionnels ou particuliers, les lecteurs invités de l'e-bb nous envoient de temps en temps leurs articles. Pourquoi pas vous ?