Vendredi 18 décembre, le Tribunal de Grande Instance de Paris a ordonné la suspension des travaux engagés par la FFT pour l’extension de Roland Garros.

Nouvel arrêt pour la FFT

Alors que les travaux pour l’extension de Roland Garros sur les Serres d’Auteuil avaient bel et bien commencé à l’automne, le TGI de Paris, saisi en référé par les héritiers de l’architecte des serres, Jean-Camille Formigé, vient de prononcer la suspension du chantier pour trois mois maximum.

Extension de Roland-Garros/serres d'Auteuil     doc. FFT

Extension de Roland-Garros/serres d’Auteuil doc. FFT

C’est un nouveau rebondissement dans un dossier qui n’en manque pas, l’État, la Ville de Paris, les associations et la FFT se renvoyant la balle au gré des considérations : nécessité de l’extension pour le maintien dans le grand Chelem, préservation du patrimoine architectural et scientifique des serres, atout dans la candidature de Paris aux JO de de 2024…
On gage que les uns et les autres ne resteront pas inactifs durant ces trois mois de suspension : la FFT a décidé de faire appel et d’aller au fond, contestant que le projet porte atteinte au droit des descendants. Elle avance que l’extension du stade a été conçue comme « un hommage » à l’œuvre de Formigé.

Le comité de suivi a été mis en place

A la rentrée, la FFT avait lancé un appel à candidature auprès des riverains du stade, afin de constituer un comité de suivi du chantier.

FFT

Pour être candidat, il fallait habiter l’un des périmètres délimités par la FFT

Joint par téléphone début décembre, Alain Riou, directeur général adjoint de la FFT, nous a communiqué la composition de ce comité, qui comprend trois collèges :

  • Riverains du Boulevard d’Auteuil : Michel GRIMAUD (chef d’établissement coordinateur de Dupanloup), Franck HAREL, Robert KALOCSAI, Didier LANCESSEUR, Valérie RIGHENZI DE VILLERS.
  • Riverains de Boulogne sur un périmètre élargi : Pascale AUNIS, Jean-Marc DEVAL, Muriel MAZZANTI, Claudette RAYE, Michel SAINT-JEANNET.
  • Riverains du XVIème arrondissement : Norbert DIVOY, Gérard DUPIN, un représentant de la piscine MOLITOR, Sophie NGUYEN.

A noter que chaque collège devait compter 5 représentants. Les Boulonnais ont adressé 14 candidatures, et les Parisiens, 4 seulement. C’est pourquoi le comité ne compte que 14 personnes.

Ce comité de suivi doit se réunir une fois par trimestre. Lors de la première réunion du 22 octobre, une charte de fonctionnement a été proposée par le FFT. Elle devrait être approuvée après amendement lors d’une nouvelle réunion en janvier.