NDLR – Quatre rédacteurs de l’e-bb ont été conviés aux représentations de ces Petites pièces contemporaines. Après le point de vue de Chris, et celui d’Isabelle, voici celui d’Isaure et de Paul.

La troupe de Scène 92 au final
Crédit photo Paul Weinberger

 

Salle comble !

Ce jeudi 6 octobre se déroulait au Carré Belle-Feuille la représentation du spectacle Petites pièces contemporaines, proposé par la compagnie de théâtre boulonnais Scène 92.
Cette association recrute chaque année des comédiens amateurs et leur propose une « formation de l’acteur ». Sous la direction de la metteure en scène Marité Gaudefroy également à l’initiative du projet depuis 1991, la troupe a pour ambition de proposer et faire connaitre des pièces du répertoire contemporain.

Les textes de Guy Foiss, Jean-Claude Grumberg, et Jean-Michel Ribes, précautionneusement choisis résonnent avec l’actualité. Certaines scènes prennent ici un nouveau sens en évoquant des thèmes majeurs de notre époque : dualité homme femme, fakes news, ou encore Gilets jaunes.

Évoluant dans un décor à la fois simple, et symbolique, parés de costumes excentriques ou réalistes, le spectateur se reconnaît aisément dans ces scènes évoquant notre quotidien. Durant ces deux heures de spectacle, il se laisse volontiers tirer en ironie sous conditions d’un comique satirique et d’une élocution fantasque. Rire, gêne mais également introspection, ce spectacle ne vous laisse pas indiffèrent.

Scène après scène, les acteurs défilent, et le temps également. On regrettera peut-être la longueur du spectacle constitué d’un enchainement de formats courts.

Fin de la représentation, applaudissements, rires : la salle semble conquise.
Scène 92, une troupe qui apparaît soudée, pleine de joie de vivre, encore en forme pour échanger avec son public après la représentation.

 

               

The following two tabs change content below.
Avatar

Isaure de La Gorce