Samedi 8 mars à partir de 10h30, les triporteurs Michel & Augustin seront remis à leurs heureux propriétaires sur la Grand Place, en présence du maire de Boulogne-Billancourt. La cérémonie sera suivie d’une parade dans les rues de la ville.

« Venez avec vos fans ! » C’est le mot d’ordre lancé par Augustin Paluel-Marmont aux acquéreurs d’un triporteur Nihola griffé Michel & Augustin venus assister au briefing de la cérémonie.

Les futurs pédaleurs venus assister au brief

Les futurs pédaleurs venus assister au brief

L’entreprise a de quoi se féliciter : cette initiative, lancée en plein hiver, a remporté un franc succès, marqué par de très nombreuses retombées médiatiques. Au terme de la campagne, 42 triporteurs ont été commandés, dont 16 à assistance électrique et 5 par des commerçants de la ville. De quoi encourager Augustin à poursuivre sur sa lancée : mardi soir, on annonçait pour la fin de l’été l’arrivée du modèle à 4 places, et des avancées significatives dans les pourparlers avec Vinci pour aboutir à des stationnements en surface et en sous-sol pour les fameux engins.

La suite, à Boulogne-Billancourt, repose entre les mains des usagers : ceux-ci ne devraient pas tarder à se constituer en association afin de faciliter leur vie quotidienne (en trouvant une bonne assurance par exemple), d’obtenir des mesures de la part de la ville, au plan de la circulation et du stationnement, mais aussi d’étendre le mouvement. D’après Augustin, le projet fait tache d’huile et aurait été « beaucoup évoqué durant la campagne électorale. » Un candidat l’évoque d’ailleurs dans son programme.

Les usagers, venus pour certains en famille, sont très enthousiastes :

L'itinéraire de la parade de samedi.

L’itinéraire de la parade de samedi.

Céline Coustet, mère de trois enfants, est aux anges : « Je vis et travaille à Boulogne depuis dix ans, et je ne m’y déplace qu’à vélo, ça fait longtemps que je voulais un triporteur. J’ai vu passer un triporteur Michel & Augustin, et j’ai arrêté le pilote pour savoir comment s’en procurer, c’était juste avant le lancement de leur campagne, j’ai eu de la chance ! » Son triporteur « Céline et Guillaume » lui facilitera l’accompagnement des enfants, qui à la crèche, qui à l’école, sans parler des courses. Le stationnement ? « Pas de problème, si je n’ai pas de place, je vais en trouver une ! »

Pour Axel (le prénom a été changé), le chemin a été différent : c’est par bouche-à-oreille qu’il a été mis au courant de l’opération. Avec plusieurs de ses amis, il s’est décidé le tout dernier jour des pré-commandes. Lui aussi a trois enfants, à qui il réserve cette surprise, ainsi qu’à sa femme pour qui ce sera le cadeau d’anniversaire de mariage. Il envisage de l’utiliser essentiellement le week-end, pour faire le marché et emmener les enfants en promenade. « Je ne suis pas inquiet pour mon triporteur, nous veillerons tous sur ceux des autres » déclare-t-il tout sourire. Et le soir, il le garera dans son parking.

Curieux et amateurs, rendez-vous donc samedi matin pour la parade, et même dès vendredi matin, pour admirer les engins disposés en arc de cercle sur la Grand Place.