Il y a quelques semaines de cela, nous avions interviewé une Boulonnaise, Hélène Bourlakoff, organisatrice avec l’association dont elle est secrétaire, « Centenaire du Mouvement Blanc », d’une commémoration en souvenir de cette résistance, qui, de 1917 à 1922, tenta de s’opposer aux bolcheviks.

Hélène Bourlakoff organisatrice de la manifestation
Crédit photoMouvement Blanc

Le dimanche 9 décembre, se sont donc réunis dans l’enceinte de la cathédrale orthodoxe de la rue Daru, quelques centaines de personnes, en majorité descendantes de ceux qui avaient combattu, mais aussi amies désireuses de mieux connaître cette période troublée de l’histoire du monde. Descendante moi-même de russes blancs, j’étais accompagnée de quelques amis français.
Le temps était gris et nuageux…

Les descendants de ceux qui avaient combattu étaient présents pour le centenaire du Mouvement Blanc

Monseigneur Jean de Charioupolis, entouré de tout le clergé, célébra la « Panikhida », office en mémoire de toutes les victimes, civiles et militaires ; de part et d’autre de l’allée centrale, entourés par une foule silencieuse et recueillie, les étendards de nombreuses associations, de jeunes issus de l’émigration, d’anciens perpétuant la mémoire des combattants, s’inclinèrent lorsque le chœur entonna le chant solennel, «  Vyechnaya Pamyat (Mémoire Éternelle). L’émotion était palpable et les visages graves…
Dans l’après-midi, sous une grande tente, trois conférences, devant un auditoire particulièrement attentif, permirent de mieux cerner la géopolitique de la guerre civile, la diversité du Mouvement blanc, et le personnage du Général Wrangel, un des héros de la résistance.

 

Trois conférences, trois expositions et des interprétations émouvantes

 

L’assistance nombreuse aux conférences
Crédit photos Mouvement Blanc

Sous une autre tente, trois expositions étaient consacrées à de grandes figures de l’Armée Blanche, au camp d’accueil de Gallipoli, et à la Croix Rouge Russe Ancienne Organisation, à
des souvenirs de particuliers, photos, lettres, objets,.

Un émouvant exemple de transmission ; grand-mère et petite fille chantent ensemble Crédit photo Mouvement Blanc

 

Des interprétations émouvantes de chants et de poèmes de cette période tourmentée scandaient également les temps forts de cette journée consacrée au souvenir
Pour avoir une idée de l’importance de l’évènement nos lecteurs peuvent consulter ci-dessous le site des organisateurs sur lequel ils trouveront de nombreuses photos des différentes cérémonies

https://www.mouvementblanc.com/photos-fotografii