Seine Ouest Entreprise et Emploi a fait paraître un remarquable guide des métiers du son : tous les domaines sont représentés et les cursus détaillés.

Un guide de vocation

Voilà une ressource bien précieuse en ces temps où, de la 3ème à la Terminale et au-delà, les jeunes sont priés de réfléchir concrètement à leur orientation. Le guide des métiers du son édité par Seine Ouest Entreprise et Emploi recense tous les métiers liés de près ou de loin à ce phénomène fabuleux, le son. Du plus scientifique au plus créatif, en passant par les palettes documentaires et techniques, près de 30 métiers sont présentés. 

Métiers du son

140 pages qui recèlent tout un univers

Mais il ne s’agit pas pas d’un simple répertoire. Il est d’ailleurs présenté comme « un guide de vocation. » On y découvre pas à pas l’histoire en marche de ces métiers, des fichiers en bois de l’antique phonothèque de Radio France, aux révolutions numériques sans cesse renouvelées. Parfois, c’est totalement magique, à l’instar de l’oeuvre Dort-dîne de Milène Guermont, en béton sonore !
Chaque métier est incarné par un professionnel, qui présente son parcours, son activité, ses outils et sa vision du métier au long d’entretiens complets, clairs et précis. 

Les métiers du son dans GPSO : une réalité économique

Pour ce faire, les rédacteurs ont puisé dans le riche vivier de GPSO et de Boulogne-Billancourt. Chercheurs, artistes, ingénieurs et comédien-voix boulonnais se sont prêté au jeu, révélant ce tissus invisible des métiers du son sur le territoire.

Seine Ouest Entreprise et Emploi a d’ailleurs recensé pas moins de 230 entreprises liées au son dans GPSO. En outre, de prestigieux lieux de formation jalonnent le territoire, tels que l’école de l’INA, à Issy-les-Moulineaux, la classe de prise de son du conservatoire de Boulogne, ou le bac pro Systèmes numériques du lycée des Côtes de Villebon, à Meudon. Ces établissements proposent des formations du bac pro au bac + 5, mais aussi en formation continue.
On conçoit aisément les synergies possibles dans un tel contexte.

Vocation, passion et raison

Enfin, ce guide ne serait pas complet s’il se contentait de laisser parler des passionnés, et de célébrer, comme il le fait très bien, l’acoustique de la Seine musicale ou les qualités des enregistreurs Nagra.

métiers du son

La structure en nid d’abeille, de bois et carton, de l’auditorium de la Seine musicale. Le guide consacre un dossier à ce nouvel équipement et à sa qualité acoustique. – CR cite-musicale-ileseguin.hauts-de-seine.fr / Laurent Blossier

C’est pourquoi plusieurs pages sont consacrées au statut des professionnels du son, souvent affiliés au régime des intermittents.
« Personne ne cache le fait qu’il s’agisse d’un secteur d’activité difficile, parfois précaire, bousculé par le numérique » insistent les rédacteurs. De fait tous les témoignages concordent : travailler le son, ou dans le son, demande de la flexibilité. « Ils accompagnent le mouvement des changements technologiques et économiques tout en conservant cette patte artisanale et artistique, qui s’apparente pour les métiers les plus techniques à la tradition du compagnonnage. »

Le guide des métiers du son est téléchargeable sur le site de radiosoee, dédiée à la musique et au son. Au terme des 140 pages, notre opinion est faite. Curieux, amateurs ou jeunes tentés par ce type de carrière, il est à mettre entre toutes les mains !

The following two tabs change content below.