Nous sommes passés mercredi dernier aux Serres d’Auteuil, où les bulldozers s’activent à dégager le terrain du futur stade de tennis. Pour la communication officielle, ce vaste chantier ne vise qu’à « moderniser les serres » !

Démolition des Serres d’Auteuil

Alertés par le site de la pétition «  Sauvons les Serres d’Auteuil  », nous nous sommes rendus au Jardin des Serres d’Auteuil mercredi après-midi, où les nombreux promeneurs profitaient du beau temps automnal au dernier jour des vacances scolaires. Notre constat est triste  : il n’est plus rien à sauver ni plus possible d’empêcher le projet de transformation du jardin botanique en terrain de tennis. En effet, le projet a été maintenu obstinément malgré toutes les oppositions et les recours judiciaires, et bien préparé même pendant la période où les travaux ont été considérés comme illégaux (voir le site ci-dessus).

Les serres techniques mises à bas, les essences déplacées et parfois introuvables

Les serres qualifiées de «  techniques  », et par conséquent selon l’argumentation de la Fédération Française de Tennis (FFT), des bâtiments qui échappent au statut du Monument historique, sont totalement démolies, et on était en train de raser le terrain pour la nouvelle construction.

 

serres d’Auteuil

Les serres situées au coin sud-est du site sont détruites.

 

On peut aussi voir l’exécution du côté de l’avenue d’Auteuil. Nous avons vu plusieurs photographes, probablement choqués par l’avancement des travaux, prenant les photos comme nous, au-dessus des grilles.

serres d’Auteuil

Le lieu d’exécution vu de l’avenue d’Auteuil.

 

serres d’Auteuil

Le travail des deux pelleteuses sans pitié.

Les travaux n’ont en effet jamais été arrêtés, et il semble que le transfert des espèces botaniques des serres «  techniques  » avait été envisagé depuis longtemps. Depuis un certain temps, plusieurs serres «  historiques  » ont été fermées et vidées, et on voit maintenant les aménagements nouveaux dont la plantation est souvent plus densifiée qu’avant, probablement afin que ces serres puissent accueillir des plantes venant des serres détruites.
La partie restée vide de la serre principale est ouverte aussi, et quelques installations éducatives y sont ajoutées. Mais il devrait être impossible de conserver toutes les espèces que nous avions pu voir dans les serres dites «  techniques  ». Nous n’avons pas trouvé, par exemple, les plantes carnivores qui se trouvaient dans l’une de ces serres. Nous nous demandons où ces espèces étonnantes et spectaculaires sont déplacées.

Des « serres contemporaines » ?

 

serres d’Auteuil

L’une des serres récemment aménagées.

 

serres d’Auteuil

La partie de la serre principale ouverte au public.

 

La réorganisation des serres se voit sur les panneaux nouvellement installés partout. Mais la réalité de l’opération de la FFT est cachée sur la carte d’entrée  : au lieu d’indiquer le «  futur terrain de tennis appartenant à Roland Garros  », on écrit les «  futures serres contemporaines  » en travaux  !

La Mairie de Paris a développé sur le site une communication douteuse !

 

serres d’Auteuil

Carte d’entrée du Jardin réorganisé. En haut à gauche, pas de mention du futur stade de tennis, mais de « futures serres contemporaines »