Les 7 et 8 décembre prochains se tiendra le salon du livre de Boulogne-Billancourt. Retour sur l’organisation de cet événement phare avec Gérard Benady, de la librairie Périples 2, fournisseur du Salon.

e-bb : Quels sont les acteurs du Salon du Livre ?
Gérard Benady : Le salon du livre est un événement municipal, dont la Ville a délégué l’organisation à Christine Puech. Depuis 2011, Le comptoir de la BD et Périples 2 sont les fournisseurs du salon.

Gérard Benady, de Périples 2

Gérard Benady, de Périples 2

e-bb : Quand débute la préparation de l’événement ?
Gérard Benady  : Christine Puech s’y met dès le mois de février. Elle rédige des centaines de fiches sur les auteurs, prend les contacts avec leurs agents et leurs maisons d’édition… Elle travaille vraiment pour l’amour du livre ! Il faut aussi se préoccuper assez tôt des conférences qui rythmeront le salon, dans l’auditorium de l’espace Landowski. Florent Salvador (du Comptoir de la BD, ndlr) et moi-même intervenons plus tard, à la mi-octobre.

e-bb : En quoi consiste exactement votre tâche ?
Gérard Benady : Nous commandons les livres et nous nous occupons également de l’installation des auteurs et de l’encadrement du Salon. Il nous faut recruter un staff, composé de bénévoles dont je salue l’implication. Ils sont là pour renseigner et orienter les visiteurs, et pour veiller à ce que tout se passe bien. Je remercie les plus jeunes avec des bons d’achat, et je réunis les adultes à l’occasion d’un apéritif festif.

e-bb : On reconnaît là le président de Vins et Découvertes…
Gérard Benady (rires) Faire partie du staff dans un tel salon représente un gros travail : nous attendons entre 100 et 130 auteurs par jour, et en un an, entre 2011 et 2012, la fréquentation est passée de 7 500 à 10 000 visiteurs !
Cette année, je suis aussi heureux d’avoir pu apporter au Salon la participation de RTL, qui interviewera les auteurs et notamment Irène Frain, la présidente d’honneur.

e-bb : Justement, à quoi devons-nous nous attendre, cette année ?
Gérard Benady : A mon avis, il ne faudra pas manquer les conférences, qui sont toujours de très grande qualité. Nous aurons également l’honneur d’accueillir Pierre Lemaître, le prix Goncourt 2013, samedi de 14h à 16h. Lorsque nous l’avons invité, il n’était pas encore lauréat, évidemment, mais nous sentions bien que son livre connaîtrait un grand succès.

Focus sur le salon 2013

M.A Graff au dernier salon du livre - CR A. Carbonnet

M.A Graff au dernier salon du livre – CR A. Carbonnet

Le Salon du livre accorde une grande place aux auteurs boulonnais. On saluera la présence de M.A. Graff, écrivain à succès des éditions Ramsès VI, qui dédicacera son nouveau polar, Continuum, de la jeune artiste boulonnaise Priscilla Moore, pour son ouvrage consacré aux Fêtes et légendes à Kyoto, et de Françoise Siriex, présidente d’honneur du musée des Années 30, qui présentera sa rétrospective Le tapis européen de 1900 à nos jours.
Dans la vaste liste des invités, on remarque évidemment les stars : Jacques Attali, les frères Bogdanov, Tristane Banon, Xavier Darcos, Jean-Louis Debré, Jean-François Kahn, Serge Moati, Nelson Monfort, Eric Naulleau, Valérie Pécresse, Frédéric Taddei et Nathalie Tordjman.
La musique aura une belle place, représentée par Manu Dibango et Jean-Claude Casadesus.
Les prix littéraires seront pratiquement tous de sortie, à l’exception regrettable de Leonora Milano, prix Femina. On pourra en revanche compter sur Sorj Chalandon, François de Closets, Yann Moix, et donc Pierre Lemaître.
Côté jeunesse, l’auteure des Colombes du roi Soleil, Anne-Marie Desplat-Duc, sera présente le dimanche. Anne de la Boulaye présentera Emile,le petit fifre, inspiré par le célèbre tableau d’Edouard Manet. A ne pas manquer, les nombreux ateliers pour un public de 3 à 12 ans.
Place aux conférences, enfin : l’histoire sera à l’honneur, avec Simone Bertière, auteure du Procès Fouquet et Robert Solé et Antoine Sfeir pour La France, la Méditerranée et le Monde arabe. Les amateurs de secousses ne manqueront pas Jean-François Kahn pour Comment s’en sortir ? et les masochistes se rueront à la table-ronde « A quoi sert la critique littéraire ? » autour d’Arnaud Viviant et Eric Naulleau.
Enfin, merci au Cinéma Landowski, qui fait le lien avec le salon en projetant le 7 décembre à 18h Que la fête commence !, l’excellent film de Bertrand Tavernier sur la Régence, à la suite d’une rencontre avec Guillaume Evin, auteur de L’histoire fait son cinéma en 100 films.

Une belle édition en perspective !