Du 24 septembre 2015 au 9 janvier 2016, la Voz’Galerie accueille une exposition inaccoutumée, de celles qui vous font vous interroger sur la définition même de l’œuvre d’art.

Mêlant plusieurs disciplines artistiques, Magali Lambert brouille les pistes entre rêve et réalité, ordinaire et merveilleux, humain et animal, vie et mort. Des thématiques résumées par cette exposition Tu es une merveille.

« Chaque objet, trouvé sur des marchés ou tout simplement récupéré, est réinvesti plastiquement puis photographié, pensé comme la construction d’un monde à part entière mêlant les champs lexicaux du vivant et du mort » explique l’artiste, qui crée alors des « merveilles » modernes, au sens où l’entendaient les visiteurs des cabinets de curiosités : des objets, des assemblages d’origine industrielle et naturelle capables de saisir l’observateur, de l’intriguer et de le déporter ailleurs.
Comme dans ces antiques cabinets, la scénographie joue un rôle d’importance, et c’est dans une installation inédite, conçue pour la Voz’Galerie, que seront exposées ces œuvres.

Troublantes, dérangeantes, c’est le pré-requis commun aux photographies de cette exposition, à l’instar de celle-ci, où le sabot vernis de rouge s’échappe d’une gaze de dentelle, affectant la grâce et le tapage d’une beauté madrilène revenue du temps des Habsbourg.

CR Magali Lambert

CR Magali Lambert

Outre la soixantaine de photographies, l’exposition présentera une vidéo de l’artiste, Forêt, Hiver, sur une musique de Luis Seabra

Nommée membre résidente de la Casa de Velázquez, Académie de France à Madrid, pour l’année 2012-2013, Magali LAMBERT est une artiste accomplie. Elle photographie, conçoit, construit, scénographie, installe, dessine, écrit. Son travail a été remarqué par l’historien d’art Michel Poivert qui a écrit en 2014 la préface d’un de ses livres d’artiste, tandis ce que la critique d’art Dominique Baqué la qualifie d’un des jeunes talents du Mois de la Photographie 2014. 

Entrée libre. Vernissage le 24 septembre à partir de 19h30.