Alain Husson Dumoutier, peintre de l’UNESCO pour la Paix et Commandeur des arts et des Lettres, porte fier et beau. Simplement. Comme porte loin son regard bleu dans l’âme de l’autre, dont il dit percevoir l’aura…

alain husson dumoutier

Toute une histoire cet homme-là. Celle d’une vie parallèle consacrée à la peinture et à l’art, celle d’une vie réelle nourrie d’une passion pour sa tendre épouse disparue. Son amour, son double, son égérie. L’histoire d’un contradicteur du malheur et de la tristesse qui ne veut plus voir la vie qu’en couleurs ; et, qui laisse, depuis longtemps,  naviguer son esprit et son pinceau dans ces autres mondes spirituels où les créateurs vont chercher leur inspiration. Douce et lumineuse errance.
Leonardo da Vinci disait « Pintura é cosa mentale » – la peinture est une chose mentale. C’est  précisément l’histoire des pinceaux, des pigments, des matières et des sculptures d’Alain Husson Dumoutier. D’un mot pensé naît un frôlement de plus vers l’impalpable. La poésie.
Boulonnais, il expose  jusqu’au 30 octobre à Paris, Galerie Véra Amsellem, une de ses dernières productions. Il y règne un blanc astral,  comme une réponse au noir abyssal de Pierre Soulages, qu’il admire entre tous. Il s’agit là de tableaux construits avec des sables blancs provenant du monde entier, créés au lendemain de la disparition de Sophie, son épouse. Des peintures qui viennent en reflet d’une écriture automatique. Des flocons d’absolu tombés du ciel comme des poussières d’étoiles…

l'immaculation de la toile - CR A. Husson Dumoutier

Loin d’être monotones et monochromes, ses blancs rythment l’espace de la galerie et l’éclairent de mille nuances sous le feu bleu des sculptures en cristal de Baccarat taillées à la massette par l’artiste.

Dates clés

1939 : Naissance au Plan de la Tour en Provence.

1968 : Création de son premier mobile avec des plaques de métal et des lumières incorporées.

1971 : Passage de la sculpture à la peinture, par simple transcription de ses mobiles sur toiles.

1972 : Période figurative.

1974  : Création de toiles abstraites.

1976 : Mariage en secondes noces avec Sophie. Période du Cosmos.

1978 : création du Théâtre-Sculpture pour enfants.

lumière bleue pour nuits blanches - CR A. Husson Dumourtier

1981  : Création du premier tableau phono-sensible. Intitulé  L’inconscient collectif , en hommage à l’œuvre de Jung, le tableau réagit aux sons et aux bruits ambiants.

1987 : Actualités intemporelles, premier tableau auto-phono-sensible qui réagit à la présence humaine et enchaîne sur une bande sonore préenregistrée  évoquant tous les sons enregistrés au long d’une vie. Premier voyage en Égypte.

1988 : Premiers tableaux Égyptiens.

1990 : Exposition Égypte en Égypte au Caire

1995  : Les sept piliers de la Sagesse. Œuvre monumentale symbolisant les sept religions principales de l’humanité représentées par sept sculptures monumentales phono-sensibles.

Jean 17-4 acquise par le musée des années 30

2002-2005 : Les Trois livres sacrés pour la Paix, réunissant 420 œuvres pour illustrer les religions adamiques, berceau de la culture méditerranéenne contemporaine : le judaïsme, le christianisme et l’islam à travers leurs textes fondateurs La Torah, Les Evangiles et le Coran

2007 : Exposition Egypte et les trois livres sacrés au musée des Années 30 de Boulogne Billancourt. Une des œuvres du peintre, Jean 17-4 « J’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire », est acquise par le musée.

2010 : Le Royaume des Anges, Galerie Véra Amsellem. Étude de sculptures de 30 mètres de haut pour habiller les antennes relais.

The following two tabs change content below.