Caroline se disait qu’elle avait tout, une famille et des amis aimants, une carrière gratifiante, « du succès dans les amours et les affaires » comme dit la chanson et encore un grand bout d’existence devant elle, quand a déboulé dans sa vie l’annonce d’un cancer, ce genre de chose terrifiante que l’on croit toujours réservé aux autres : les 365 000 nouveaux cancers détectés chaque année dont 158 000 pour les femmes.

Caroline Cotinaud est l’auteur de plusieurs ouvrages psycho-socio rigolos dont le Mamy Big bang et Non non et non, petit précis ironique et salutaire de rébellion féminine. Lorsque ce cataclysme lui est tombé sur la tête elle a cherché de l’aide pour vaincre l’immense sentiment de solitude et de terreur ressenti face à la maladie, quand on est dans l’ignorance de ce qui va se passer, et ce malgré la prise en charge des équipes médicales compétentes dont le but est de vous sortir de là, mais pas de passer des heures à l’écoute des malades. C’est ainsi qu’est né : Un cancer et alors ? (Editions du Rocher) un livre non médical écrit sur un ton décalé, tendre et rigolo, au risque de choquer ceux qui ne sont pas concernés par ce difficile combat contre la maladie.

Caroline Cotinaud      DR

Caroline Cotinaud DR

« Ce livre s’adresse à celles qui viennent d’apprendre qu’elles ont un cancer et qui n’ont qu’un spectre : je suis foutue ! dit Caroline. C’est celui que j’aurais aimé que l’on m’offre au moment où j’ai eu moi aussi le sentiment que ma vie s’arrêtait. Une amie m’a téléphoné très gentiment mais m’a mis le moral à zéro. Ayant mal vécu son propre cancer elle me transmettait les choses tellement dramatisées que je me suis dit que tout n’était peut être pas si effrayant. M’est alors venue l’envie d’écrire, au jour le jour et pas à pas sur le chemin des opérations, des traitements, de la fatigue, de la féminité enfouie et de l’étrange sentiment de solitude, un livre qui ne soit pas dans le drame permanent, qui soit informatif, complice, et qui apporterait avec authenticité une réponse à toutes les questions, même les plus intimes, celles que l’on n’ose pas poser, et donnerait une vision dédramatisée de chaque étape de ce difficile parcours vers la guérison. »

« Le ton d’Un Cancer et alors est décalé, insolent, il y a du rire sous-jacent, ajoute l’auteur, mais je suis sûre qu’il est bienfaisant de prendre, pour parler de  cette maladie, un autre ton que celui du mélodrame. Le moral, l’énergie et le sourire doivent être indissociables des traitements. »

« Il est important d’être accompagnée pour faire face à l’immense sentiment de solitude que génère cette épreuve, conclut Caroline, et je souhaite que ce livre soit comme une main que je tiendrais avec bienveillance. Chaque fois que je croise une femme à la mauvaise mine et au  bonnet cache-crâne enfoncé jusqu’aux yeux, j’éprouve de l’amour pour elle ;  je sais ce qu’elle vit et ce qu’elle ressent. »

logo assoc1 sera reversé à l’association  Le Cancer du sein, parlons-en !  pour chaque exemplaire acheté.

Engagée dans la lutte et la prévention contre cette maladie, cette association apporte son soutien à la recherche médicale et scientifique. Soutenue par Tina Kieffer elle participe activement à Octobre Rose, manifestation nationale de très grande envergure pour la prévention et l’information sur le cancer en général et du sein en particulier.