Un certain  jeudi de Novembre un nouveau cookie vint enrichir l’offre gustative de Michel & Augustin. Toute la rédaction de l’e-bb, affamée, resta bloquée derrière ses claviers. Anae la plus jeune donc la plus maligne, repéra la dégustation du jeudi suivant dont elle revint ravie et repue, avec ces propos :

« Michel & Augustin. Vous en avez forcément entendu parler ? Ce logo, avec cette vache rigolote, c’est eux ! Les défis gourmands et les paris fous, c’est eux ! Les deux créateurs, Michel le Calife et Augustin Le Vizir, oui c’est eux.
Leur QG à Boulogne ? La Bananeraie au croisement de la rue de Billancourt et de la rue de la Pyramide.
Bon, je l’avoue, je ne suis pas seulement venue pour voir les fondateurs de la tribu des trublions et pour écrire cet article, mais plutôt pour la dégustation de cookies ! !
En effet, tous les premiers jeudis du mois à 19h, on découvre leurs nouveautés. Et je vois bien que je ne suis pas la seule à avoir bravé le froid pour rôder autour du buffet…

A peine entrée, les membres de l’équipe me proposent déjà des petits cookies. Toujours avec le sourire, ils nous expliquent le concept de la marque et s’assurent que tout va bien pour nous ; cela tout au long de la soirée.
Cette petite aventure gourmande est organisée dans leur bureau, où il fait bon vivre et où travailler devient agréable, avec des vaches partout  sur les murs.

Arrivée devant la table de dégustation, on me fait chauffer mon gros cookie, la nouveauté.

Je mets une note (9/10 quand même, un ré-gal) et je suggère quelques idées pour les prochaines créations.
Puis direction le Bar à vache. Je vous explique. Ce que cette tribu des trublions comme ils se nomment, appelle les vaches à boire, sont en fait des yaourts excellents avec un assortiment de chocolat ou de muesli.
Dans une ambiance calme et chaleureuse j’en apprends un peu plus sur cette marque qui a fait fureur dès l’année 2005.
Le « chef » Augustin est là, il passe de groupe en groupe, et échange quelques plaisanteries. Pour lui, Michel et Augustin tient en trois mots : « se faire plaisir ! ». Il nous explique que tous ses produits peuvent être refaits chez soi. Cette marque est une des premières qui se démarque des « monstres de l’alimentaire », par son esprit jeune et motivé, parce qu’elle place le consommateur et son plaisir au centre de leurs créations. Ils gagnent à être connus.

En plus, ils soutiennent l’association Bouée d’espoir.
Son concept : « la vie est un carnaval gourmand ». Et pour ça, il faut des biscuits sablés, des fruits mixés, des Vaches à boire remplies de calcium, tout ça avec des produits frais, naturels et sans conservateurs et additifs et surtout, jamais congelés. 100 % vrai !
Et on les croit ! Car, comme promis par le site à l’humour tordant et original, rempli de smileys, les cookies ont une texture fondante. Allez d’ailleurs y faire un tour, pour voir leur règlement intérieur (ex : Schmilblick 2 : redonner des couleurs aux courses alimentaires qui d’ordinaire manquent de Peps.) Vous voyez le genre ?
Vous ne verrez plus les vaches comme avant…

Ah, et une dernière chose. Pourquoi « La Bananeraie » ? N’essayez même pas de deviner, c’est bien trop déjanté ! Vous le découvrirez en y allant.

www.micheletaugustin.com