Jeudi 18 octobre 2012, lors du conseil municipal, le maire a fait part de son intention de consulter les Boulonnais sur l’aménagement de l’île Seguin.

raphaël labrunye

Le conseil municipal s’ouvre toujours par une série de questions orales, en général adressées au maire par les élus d’opposition. Mais, comme dans les assemblées nationales, il arrive qu’un élu de la majorité pose lui aussi une question, afin de permettre à l’exécutif d’exposer un point de sa politique. Le règlement intérieur interdisant de réagir à la réponse d’un élu à une question orale, ce procédé est particulièrement efficace pour délivrer les messages de la majorité.
C’est ce qui s’est produit jeudi dernier, lorsque Raphaël Labrunye, conseiller municipal délégué au patrimoine, a demandé au maire quel était l’état d’avancement de l’aménagement de l’île Seguin.

On se souvient que le projet d’aménagement, confié à Jean Nouvel, est controversé. Il a donné lieu à un conseil municipal d’anthologie lors de la révision simplifiée du PLU en juin 2011, ainsi qu’à une série d’actions à l’initiative des riverains Boulonnais, Sévriens et Meudonais, d’associations et de partis politiques.

Les maquettes de la discorde : à gauche, la maquette dans son environnement. A droite, la maquette initiale. Merci à la charitable élue qui nous a transmis cette photo.


pierre-christophe baguet

En réponse à son conseiller municipal, Pierre-Christophe Baguet a expliqué jeudi qu’il avait demandé à Jean Nouvel de travailler non pas à un projet alternatif, comme annoncé en décembre dernier, mais à deux nouveaux projets. Il n’en a pas dit davantage sur leur teneur, mais on peut imaginer qu’il s’agira d’une variation sur la densité et la programmation de l’ensemble. Son idée est d’engager une consultation des Boulonnais avant Noël sur les trois projets, le projet d’origine (310 000 m² bâtis avec des tours) et les deux nouveaux. Il avait déjà avancé ce projet de consultation à la rentrée 2011, en réaction aux contestations occasionnées par le vote du PLU qui militaient notamment pour la tenue d’un référendum sur le sujet.
Un détail cependant : jeudi soir, le maire a annoncé le calendrier ; à savoir une présentation du projet de consultation au conseil municipal du 15 novembre, préalable à une consultation qui devrait se clore avant Noël. Autrement dit, entre 5 et 6 semaines de consultation en tout. Cet intervalle comprend la consultation à proprement parler et les opérations de communication visant à faire savoir qu’elle est en cours. Cela suffira-t-il à dégager une position représentative des habitants ? L’information parviendra-t-elle jusqu’à eux dans les temps ? Et à quoi est réellement destinée cette consultation ? S’agit-il de donner le choix aux Boulonnais en se rangeant à l’avis majoritaire, ou bien à faire mieux connaître les trois options avant que le conseil municipal et la SAEM ne tranchent ?

Affaire à suivre.

EDIT 21-10-12 : Dans son édition d’hier, Le Parisien annonce que la consultation aura lieu les 14 et 15 décembre prochains.