Au cours d’une cérémonie des vœux conjointe dans le cadre élégant des Haras de Jardy, et en présence de la nouvelle présidente de la Région Ile de France Valérie Pecresse, Patrick Devedjian et Pierre Bédier ont officialisé le projet de fusion des départements franciliens des Hauts-de-Seine et des Yvelines, un mariage d’amour et de raison puisque l’amitié lie les deux présidents qui partagent la même vision et la même ambition et que « le bon sens et l’intérêt général ont guidé le projet. »

Patrick Devedjian et Pierre Bédier en présence de Valérie Pécresse DR

Patrick Devedjian et Pierre Bédier en présence de Valérie Pécresse DR

Une fusion des départements, à quoi ça sert

Une loi de 2010 a rendu possible cette fusion des départements qui, si elle est menée à terme, serait une première en France.
« Nous sommes ici au Haras de Jardy à la frontière des Hauts-de-Seine et des Yvelines, dit Patrick Devedjian, la frontière, c’est bien souvent ce qui sépare : c’est la douane, c’est la barrière, c’est la surveillance face à l’altérité, c’est la source de nombreux conflits dans l’histoire. Eh bien ce soir, avec Pierre Bédier, nous prenons l’exact contre-pied de ce symbole. Notre frontière devient un trait d’union. Depuis 2015, nos deux départements travaillent à un rapprochement. Nous avons beaucoup de raisons d’avancer dans cette direction. D’abord c’est avec les Yvelines que nous avons la plus grande frontière commune. Nous partageons aussi la Seine. Les fleuves ont longtemps été des points de développement pour les territoires. Il faut maintenant créer des projets structurants sur cet axe… »
« Notre conviction, développe à son tour Pierre Bédier, est que la réunion de nos collectivités apportera une contribution concrète à la construction du Grand Paris, qui doit être un outil territorial au service du dynamisme économique, donc du progrès social… Notre feuille de route est simple : tout de suite, dès le 5 février nous proposerons à nos assemblées respectives de créer un outil commun, prévu par la loi, un Établissement Public Interdépartemental que je souhaite voir présidé par Patrick Devedjian, et dont tous les conseillers des deux départements, seront administrateurs à titre bénévole. »

Et comment ça marche

« Cet établissement se verra immédiatement confier une série de projets concrets et significatifs : le rapprochement de nos services d’entretien routier et d’archéologie, le lancement d’un projet d’établissement d’accueil pour les personnes atteintes d’un handicap psychique, et la fusion de nos sociétés d’économie mixte d’aménagement territorial… Nous partagerons aussi nos actions en matière de transport en commun ou de développement de l’attractivité de cet axe de la Seine qui nous réunit… Et dans le même temps, nous engagerons un travail peu spectaculaire mais essentiel, consistant à rapprocher tous nos systèmes de gestion et d’information. »
Les Hauts de Seine et les Yvelines rassemblés représentent une collectivité de 3 millions d’habitants pour un budget de 3,4 milliards d’euros. Si l’État donne son accord à la fusion des départements 78 et 92, celle-ci dégagerait une baisse de 10 % des budgets de fonctionnement.

fusion des départements

Un beau panel de sportifs du Racing Club de France entourent Pierre Devedjian et Pierre Bédier DR

En illustration des actions engagées et futures : bientôt sera inauguré au pied de La Défense l’ARENA, projet porté par le Racing 92, évoquée par la présence ce soir-là de Dimitri SZARZEWSKI, Camille CHAT, Cedate GOMES SA, Casey LAULALA, Juandré KRUGER et bien sûr Dan CARTER, élu meilleur joueur mondial 2015.

fusion des départements

Le chœur des enfants de la Maîtrise des Hauts-de-Seine DR

Et les enfants de la Maîtrise des Haut-de-Seine, bientôt en résidence à la Cité Musicale dans l’Ile Seguin ont clos cette vision d’avenir en interprétant l’hymne national et Douce France…