Vendredi  12 Mars, deux classes de 3ème du collège Dupanloup ont eu la chance de partir à Bruxelles.

Après vérification de la carte européenne de santé,  le passeport, direction  la gare, rendez-vous à 7 heures. Faut-il encore ne pas se tromper  de gare sinon, footing  matinal jusqu’à la gare du Nord.  Croyez-en mon expérience, c’était…rafraîchissant !

"La plus belle place du monde" - Victor Hugo

Arrivé à la gare Bruxelles Midi, le groupe se dirige à travers une petite ville de style Art Nouveau, avec des façades magnifiques pour le ravissement des yeux, afin d’arriver au  MIM (musée des instruments de musique), qui est un ancien magasin nommé l’Old England. Après une bonne crise de rire due aux quelques essais peu convaincants du djembé africain et de la trompette télescopique tibétaine radong, au son compromettant  (pour ceux qui ont réussi à sortir quelque chose de cet instrument-longue vue), nous savons désormais avec certitude que les visiteurs de Dupanloup ne sont pas de futurs moines bouddhistes.

Le petit Julien à l'acte

Evidemment, on ne peut  visiter  Bruxelles sans faire un petit bonjour au Manneken-Pis (la fontaine du petit Julien), non-habillé en cette période de l’année, symbole de l’irrévérence en faisant devant tout le monde ce que d’habitude l’on fait en cachette, et sans passer  par la Grand-Place considérée comme « la plus belle place du monde » par Victor Hugo, ou par les magnifiques Galeries Saint-Hubert. Et puis bien sûr, il y a la Dame dorée, cette statue de femme couchée sur un socle de pierre, apportant  bonheur à quiconque la touche ; alors superstitieux ou non, on l’effleure du bout du doigt, on formule un vœu et on repart en se nettoyant les mains au gel hydro-alcoolique (grippe A oblige.. !).

Gaufres !!!

Se laissant guider à travers les ruelles par les douces effluves gourmandes, on retrouve facilement les spécialités bruxelloises que sont les frites, les moules, le choux (moins apprécié, on s’en doute), les gaufres, avec la plus ancienne Biscuiterie Dandoy et la Cure Gourmande où s’empilent de jolies boîtes remplies de chocolat et de berlingots, enfin, de quoi satisfaire les papilles des élèves faisant du lèche-vitrine au sens propre ! ! !
Tous les élèves se doivent d’avouer qu’ils ont eu à ce moment une petite pensée compatissante pour leurs camarades restés au collège.

Peinture sur une façade d'immeuble, Tintin, le capitaine Haddock et Milou!

L’après-midi a été rythmée par le jeu-questionnaire du CBBD (Centre Belge de la Bande Dessinée), sans oublier les photos avec les mannequins de Tintin, du capitaine Haddock ou des Schtroumpfs.
Profs et ados  sont retombés en enfance lors du spectacle de marionnettes au fameux théâtre Toone, de la parodie de L’étrange cas du docteur Jekyll et de Mr.Hyde.

Mais bientôt, il est l’heure de quitter la Belgique qui a comblé nos cinq sens. On retrouve dans le train cette ambiance conviviale des deux classes réunies. On compare nos points de vue, nos photos et on se repose un petit peu.
Sur le quai d’arrivée, les parents courageux (il est 23h) nous attendent. Nous sommes éreintés, mais des souvenirs plein la tête et le sourire aux lèvres.
Comment leur expliquer qu’une journée bien que courte, peut être entièrement remplie ?

Evidemment, de tous côtés, on nous demande confirmation des blagues sur nos amis les Belges… je vous laisse le soin de répondre !