Les 12 et 13 mars, l’équipe d’improvisation théâtrale Ludo-Impro vous donne rendez-vous pour un week-end entier d’impro ! Venez assister au match et vous glisser dans la patinoire !

Impro et négociation douce

Règle n°1 : ne pas imposer sa voie, mais la négocier…

C’était samedi dernier dans la salle de conférences de l’espace Landowski.

impro

Temps de concertation entre équipes avant l’impro

Au centre d’une patinoire sur parquet, deux hommes cherchent leurs marques quelques instants. Puis l’un, en orange, se lance en éclatant d’un accent marseillais. L’autre, en rouge, pouce et index joints près de la bouche, semble souffler dans un éthylotest. C’est la première passe d’armes de l’impro, imposer son interprétation du thème « A fond les ballons ! » Le ‘Marseillais’ reprend la main, en faisant des éthylotests des ballons hallucinogènes. Le second embraye et attrape l’accent, l’impro démarre pour de bon. Au son d’une guitare live, voici les deux héros hallucinés soudain mus en libellules marseillaises, qui affrontent, au bord d’un étang, une grenouille nymphomane assistée par un gourou allumé…
Au moment où la grenouille s’apprête à les avaler, l’arbitre siffle, c’est la fin de l’impro.

Règle n°2 : faire montre de culture et d’écoute !

Ce soir-là, la Ludo-Impro, équipe boulonnaise, accueillait les Kremlinpro, du Kremlin-Bicêtre.

impro

Fin de l’impro à la Tarantino : sans surprise, tout le monde se flingue !

Un match de très haut niveau, comme l’ont confirmé les choix de l’arbitre durant toute la soirée. Il a privilégié les impros longues, de 3 à 7 minutes, aux contraintes de jeu particulièrement corsées. Florilège : « Le procrastinateur, à la manière de Molière, » « Peine de songe, à la manière de Shakespeare, » « La vie de chantier, à la manière de Tarantino. » On passera sur les impro chantées, rimées, ou tautogrammatiques, qui ont émaillé la soirée ! Un mot de l’incroyable impro Shakespeare, au cours de laquelle, à moins de 10 comédiens, on se serait cru dans Richard II : les frères ennemis, la reine d’Irlande, l’astrologue, les conseillers occultes et deux nombreuses armées envahissant et brûlant tout sur leur passage, le tout dans 20m², c’était donc possible, et ce fut fait !

Règle n°3 : le public est souverain

impro

Un public lui aussi « à fond les ballons »

Au terme de chaque impro, le public désignait la meilleure équipe. Un choix souvent difficile à faire, mais nécessaire. Les enfants, souvent jeunes, n’étaient pas en reste, tant il est vrai que l’impro est un spectacle familial.
Invité à participer à son tour, le public fut à l’origine d’un duel de coaches sur le thème « Le réverbère et le chewing-gum, » où l’on vit le coach de la Ludo enfler et éclater avant d’échouer sous l’aile hospitalière du coach des Kremlimpro, devenu un réverbère romantique.

Les 12 et 13 mars, l’impro sous toutes ses facettes

Toujours en quête de nouveauté, la Ludo-Impro investit l’espace Landowski les 12 et 13 mars prochains pour un week-end aux multiples facettes, comme nous l’explique Jacques Chansavang, le président du club.

impro

L’arbitre a l’œil à tout

« Samedi 12 mars à 20h, ce sera un match atypique, avec non pas deux, mais quatre équipes ! Comme ce soir, les impro seront soutenues par un musicien qui jouera en live, au rythme des joueurs. On va vraiment avoir besoin du soutien du public… Et dimanche 13, durant tout l’après-midi, nous organisons une animation avec Action Leucémies. Comme nous l’avions fait pour Octobre rose, nous proposerons des impro sur le thème de la leucémie, mais surtout, nous proposerons au public de participer et de s’initier à l’impro. Au-delà du divertissement, partagé par les joueurs et le public, l’impro est un bon moyen de sensibiliser les gens à des thèmes difficiles, en les dédramatisant. Nous savons par expérience qu’il est ainsi possible de s’adresser à tous, petits et grands. »

Alors rendez-vous le 12 à 20h pour le match, et le 13 en début d’après-midi pour les ateliers d’impro !

affiche

François et Anne-Sophie