C’est décidé, ce matin je nettoie la planète …

… en commençant par la Seine ! La tâche est immense mais nous sommes nombreux au 36 quai Alphonse Le Gallo à Boulogne-Billancourt pour nettoyer les berges de Seine avec l’association Happy Seine et pour nettoyer la Seine avec l’association Voiles de Seine. Nous sommes plus de 50, dont de nombreux enfants, à participer au « World CleanUp Day » !

Equipe des épuisettes
Cr Eric Trochon

Je fais équipe avec Juliette, Robert, Isabelle, Adil, Olivier et … la météo qui est clairement de notre côté car il fait un temps idéal.

Equipés d’un gilet de sauvetage et de gants et armés d’une épuisette, de 2 grands sacs et de plein de bonne volonté, nous prenons place à bord d’un des 4 bateaux mis à disposition par « Voiles de Seine. »

 

Pour participer au World Cleanup Day on commence par produire des déchets

 

Le premier déchet qui prend place dans le sac est l’emballage des gants. On vient pour ramasser des déchets et on commence par en produire… Le plastique est partout, comment lui échapper ?

Tous les jours, Adil fait du footing au bord de la Seine et voit des détritus. Il nous confie qu’il rêve depuis longtemps de les ramasser, ces détritus. Il est ravi d’avoir enfin l’occasion de le faire !

Olivier notre skipper, met le cap sur le pont de Saint Cloud. Entre 2 péniches, nous repérons un tas d’OFNI. La barre à tribord, cap sur eux !

Bouteille en vue !
Cr Eric Trochon

Nous nous faufilons sous les amarres et nous mettons à l’ouvrage. Il y a des emballages de chips, des bouteilles, des pailles, des bâtons de sucettes, du papier bulles, des gobelets McDonalds, du polystyrène… Nous ne savons plus où donner de l’épuisette

 

Il y a du pain sur la planche au World Cleanup day,  ou plutôt du plastique dans l’eau

 

Mais au bout d’un ¼ d’heure à peine, nous avons fait place nette. Un habitant d’une péniche nous lance alors « c’est le tonneau des Danaïdes, dans un ¼ d’heure ce sera aussi sale. » Voilà une belle occasion de lui parler de la légende du colibri chère à Pierre Rabhi mais nous avons mieux à faire car nous avons encore du pain sur la planche ou plutôt du plastique dans l’eau alors nous reprenons notre navigation et notre collecte.

Ce n’est pas sans risque, Juliette se blesse à cause d’une amarre et doit être débarquée. Puis le moteur d’un voilier participant à l’opération refuse de démarrer. Comme il y a« pétole  » il en est réduit à dériver au gré du courant alors nous lui portons secours et le remorquons à bon port.

Nous nous remettons à l’ouvrage. Une bouteille par là ! Une balle de golf par ici !

Mais c’est à notre tour d’être en panne car des algues friponnes se sont entortillées autour de l’hélice. Olivier bascule le moteur hors de l’eau et vient à bout des algues rapidement.

Marine sur son paddle avec le seau récupéré sur l’eau
Cr Eric Trochon

Il n’y a pas 4 embarcations qui participent à l’opération mais 6 car Maxime et Julien  nous ont rejoint sur leur kayac et Marine sur son paddle équipé d’un seau (qu’elle a trouvé dans l’eau) ! Tous les moyens sont bons !

Malgré l’adversité les sacs se remplissent mais l’heure du retour arrive. Nous débarquons et confions nos 5 pesants sacs à des agents GPSO venus spécialement. Ils remplissent tout un camion avec les trouvailles de Happy Seine et de Voiles de Seine !

Les Agents de GPSO Cr Eric Trochon

 

La « pêche » est bonne…
Cr Eric Trochon

Voiles de Seine nous offre une boisson bien méritée dans… un gobelet en plastique identique à ceux que nous avons pêchés  par dizaine aujourd’hui . Le plastique est partout, comment lui échapper ?

Voilà le ramassage est terminé pour aujourd’hui. La planète est elle propre maintenant ?

 

Fiers….
Cr Eric Trochon

 

Beaucoup d’enfants présents témoignent de la vertu éducative du World Cleanup Day

 

Non bien sûr mais nous n’en sommes qu’au début de la prise de conscience. Dans le monde entier, ça bouge comme en témoigne ces emballages biodégradables ou encore le patient nettoyage de la plage de Mumbai.

Et puis beaucoup d’enfants sont là aujourd’hui. La vertu éducative de cette action va sans dire. C’est le moment de citer Nelson Mandela : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde. »

Merci à Happy Seine et Voiles de Seine pour l’organisation de cette œuvre salutaire ! On n’a pas fini, il y a encore du plastique dans l’eau. Quand est-ce qu’on reprend ?

 

The following two tabs change content below.
Eric Trochon

Eric Trochon

Boulogne à pied, à vélo, en trottinette et en bateau depuis 2011