Que faire un froid dimanche de janvier  quand on n’a pas le loisir de tremper même un doigt de pied dans la Seine, ni de flâner en terrasse un  livre  à la main ?

« On peut décider que ce dimanche hivernal sera l’occasion de mieux se connaître  en organisant un grand brunch qui rassemblera les habitants, les associatifs et les commerçants du quartier avec un seul mot d’ordre – Y a d’la joie – »  explique la dynamique Bérengère Farcot, à l’origine du blog Silly Gallieni et le Quai et de la plate-forme Happy Seine

Bérengère Farcot et les sourires du brunch

 

Boulonnaise depuis 2011, Bérengère connaît bien son quartier, une zone résidentielle très dense mais qui respire par son ouverture sur le fleuve, elle en connaît tous les bons plans, les commerces de bouche et les restaurants sympathiques. C’est ainsi qu’elle a convaincu Manuel Heurtier directeur du restaurant Le Cap Seguin d’ouvrir cette institution boulonnaise à la superbe vue sur la Seine, pour  accueillir les 400 boulonnais, dont plus d’une centaine d’enfants, qui se sont rendus sourire aux lèvres à l’évènement .

Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt, entouré de Bérengère Farcot et Françoise Leuba et de Manuel Heurtier de Cap Seguin

 

 

Y a d’la joie : un chaleureux moment de convivialité et de partage

 

22 commerçants du quartier rebaptisés « tribus » ont généreusement contribué au brunch, les associations ont animé 11 ateliers pour les enfants .

Les 22 « tribus » du quartier ont offert leur produits, leurs services et leur savoir-faire

 

 

Une tombola a fait 28 heureux gagnants et le surplus du brunch a été offert à l’ association Les Tablées de Sainte-Thérèse . Un chaleureux moment de convivialité et de partage .

 

Quelques photos souvenirs à ajouter à celles de Thomas, photographe officiel de la journée, vu de dos